Je m'affilie

Prime syndicale

©Shutterstock

Grâce à la prime syndicale, vous récupérez une partie de votre cotisation.

Selon le secteur dans lequel vous travaillez, vous pouvez souvent récupérer une partie de votre cotisation par le biais de la  prime syndicale. Ainsi, votre affiliation devient nettement plus avantageuse. Une partie de votre cotisation syndicale vous sera remboursée sous certaines conditions. Le montant est stipulé dans la convention collective. 

La prime syndicale est également appelée “garantie syndicale” ou “prime de réduction sur la cotisation syndicale”.

Fonds social

L’argent qui sert à payer la prime syndicale vient de l'argent versé aux syndicats par les employeurs, souvent par le biais d’un fonds social ou d’un fonds pour la sécurité d’existence. Les syndicats ne perçoivent cet argent que s’ils démontrent que ces montants (abstraction faite de frais d’administration limités) sont utilisés afin de réduire les cotisations syndicales de leurs affiliés.

Paix sociale

Les employeurs ne cotisent pas inconditionnellement au fonds de garantie. Dans beaucoup de secteurs, les syndicats s’engagent, en contrepartie, à respecter les autres accords conclus dans ces CCT (conventions collectives de travail) et donc à ne pas formuler d’exigences supplémentaires ni entreprendre des actions en vue de renforcer d’autres exigences durant la période que couvre la CCT.

On appelle cet engagement la “paix sociale”. La rigueur avec laquelle cette paix sociale est respectée peut varier fortement d’un secteur ou d’une entreprise à l’autre. L’acceptation d’une prime syndicale présente donc un aspect principiel. C’est la raison pour laquelle beaucoup de secteurs et d’entreprises n’ont pas encore conclu d’accord sur la prime syndicale: soit les employeurs n’en veulent pas soit nous n’en voulons pas parce que les « contre-exigences » des  employeurs pèsent beaucoup trop lourd.

CP 118.20 - Aliment pour bétail, simple, composé, concentré et mélasse, farine fourragère, nettoyage de déchets

La prime syndicale dans le secteur de l'industrie alimentaire s'élève à €145.

Conditions générales

Les travailleurs de l’industrie alimentaire ont droit à la prime syndicale lorsqu’ils satisfont aux deux conditions suivantes :

  • Ils doivent avoir été affiliés à un des syndicats reconnus durant la période de référence ;
  • De plus, ils doivent prouver des prestations (ou des jours assimilés) pendant la période de référence.

Montants

  • En cas de prestations incomplètes : 12,08 € par tranche de 21 jours travaillés au-dessus de 11 jours.
  • Une série d’absences sont assimilées à des jours travaillés.
Chômeurs

Les chômeurs maintiennent leur droit à la prime syndicale pendant les 4 périodes de référence suivant la période de référence au cours de laquelle ils sont devenus chômeurs complets.

Montant : 87 € ou 7,25 € par tranche de 25 jours au-delà de 13 jours.

Crédit-temps complet et maladie de longue durée

Les 12 premiers mois sont assimilés. Après cette période, ils recevront la prime des chômeurs pendant 3 périodes de référence (voir ci-dessus).

Prépensionnés

Les prépensionnés reçoivent une prime syndicale de 95,59 € ou 7,97 € par tranche de 25 jours au-delà de 13 jours jusqu’à l’âge de 65 ans.

La CSC utilise des cookies pour faire fonctionner ses sites web, offrir des informations personnalisées et optimaliser l'expérience utilisateur. En cliquant sur 'Accepter tous les cookies', vous autorisez le placement de cookies d'analyse et de marketing qui pourront aussi être utilisés par nos partenaires. Vous pouvez également gérer vos préférences via le bouton "Gérer vos préférences". Pour en savoir plus, consultez notre politique de cookies et notre  politique vie privée.