Frais liés au télétravail

Mon employeur est-il obligé de me rembourser certains frais liés au télétravail?

Attention: ces informations ne concernent que le télétravail structurel. Dans le cadre du télétravail occasionnel votre employeur n'est pas obligé d'intervenir dans les frais. En savoir plus sur la différence entre le télétravail occasionnel et structurel.

Dans le cadre du télétravail structurel, l’employeur doit fournir les équipements nécessaires au télétravail, les installer et les entretenir. Il prend en charge les coûts de connexion et de communication liés au télétravail. Dans le cas où le travailleur utilise son propre équipement, l’employeur prend en charge les frais d'installation et de fonctionnement des programmes informatiques et le coût d'amortissement et d'entretien. En ce qui concerne les autres frais, aucune obligation pour l’employeur d’intervenir. 

Sur la base de diverses décisions du SPF Finances, l’ONSS (Office national de sécurité sociale) admet que l’employeur verse une indemnité de frais de bureau (frais d’aménagement d’un bureau, chauffage, électricité, entretien, petit matériel de bureau, ...) à hauteur de maximum 129,48 euros. En raison de la crise corona, ce montant sera porté à 144,31 euros pour les mois d'avril à juin 2021.

Montants forfaitaires:

À cette somme peut s’ajouter un forfait mensuel pour:

  • 20 euros pour l’utilisation professionnelle d'un PC ou portable
  • 20 euros pour l’utilisation professionnelle de votre connexion internet
  • 20 euros pour couvrir d’autres dépenses (téléphone, achat d’une imprimante, d’un scanner, d’un casque, ...) sur base d’une justification des coûts réels. 


Au bureau ou en télétravail, la CSC défend vos intérêts.

En tant que syndicat, notre rôle est de vous informer, de vous conseiller et de nous engager, grâce à la concertation sociale, pour que vous puissiez travailler dans les meilleures conditions possibles.

Personalization

Votre navigateur web n'est pas supporté par le site de la CSC. Cliquez-ici pour installer une version plus récente.