Travailler comme indépendant complémentaire

Découvrez si le statut de «travailleur indépendant complémentaire» est fait pour vous!

Les travailleurs indépendants n’exercent pas tous leur activité à titre principal. Certains l’exercent à titre complémentaire et travaillent également comme salarié, fonctionnaire voire perçoivent une allocation.

Vous envisagez de devenir indépendant, mais vous hésitez en raison de l’impact sur votre vie privée ou des risques encourus? Exercez-vous votre activité à titre complémentaire et souhaitez-vous continuer à le faire? Alors, travailler en tant qu’indépendant à titre complémentaire est certainement quelque chose pour vous! Découvrez les avantages et les inconvénients ici!

Pour qui? 

Vous pouvez travailler en tant qu’indépendant à titre complémentaire si, outre votre activité indépendante:

  • vous êtes occupé au moins à mi-temps ou vous enseignez pendant au moins 60% d’un horaire à temps plein;
  • vous percevez un revenu de remplacement;
  • ou vous dépendez d’un régime de pension différent de celui des salariés et vous travaillez au moins 8 mois par an.

Sous certaines conditions, les chômeurs indemnisés, les malades et les pensionnés peuvent également poursuivre ou démarrer une activité indépendante à titre complémentaire. Voir également: «Chômeurs et indépendants».

Vous trouverez toutes les informations sur le site de la Sécurité sociale pour les travailleurs indépendants

Vérifiez bien...

  • si vous pouvez y prétendre car ce régime est strictement contrôlé. Si vous n’atteignez pas les minima requis au cours d’un trimestre donné, votre activité peut être requalifiée ultérieurement comme étant exercée à titre principal.
  • que votre profession complémentaire n’entraîne pas de conflit d’intérêts avec votre emploi fixe et ne soit pas en concurrence avec votre employeur. Vérifiez également la réglementation du travail et informez votre employeur si nécessaire.
  • Pour les conflits avec votre employeur, concluez de bons accords par exemple, sur vos horaires de travail.

Et surtout:

  • vérifiez le revenu maximum autorisé. L’ONSS contrôle cet aspect de manière stricte. 

Avantages du statut d’indépendant «à titre complémentaire» 

C’est un statut de flexible parce que:

  • vous conservez vos droits sociaux qui découlent de votre statut principal de salarié;
  • vous pouvez démarrer relativement facilement et à moindre coût une activité indépendante à titre complémentaire, entre autres parce que vous payez des cotisations sociales provisoires pendant les 3 premières années (cf. infra).
  • ce statut vous donne une marge financière pour expérimenter votre activité indépendante et vérifier si vous pouvez en vivre. C’est aussi la formule idéale pour déterminer un «hobby» qui vous permet de gagner un peu d’argent de temps à autre ou pour essayer une activité avant de devenir indépendant à titre principal.
  • Les risques sont plus limités.
  • Il est plus facile d'arrêter.

Inconvénients 

  • Vous êtes toujours tenu de payer des cotisations sociales. Elles sont beaucoup plus basses que pour les travailleurs indépendants ordinaires, mais vous ne bénéficiez pas de droits sociaux supplémentaires. Il s’agit donc de cotisations de solidarité.
  • Combiner votre emploi principal en tant que salarié ou fonctionnaire avec une activité indépendante exercée à titre complémentaire peut avoir un impact important sur votre vie privée.
  • Même dans le cadre d’une profession exercée à titre complémentaire, vous devez gérer quantité d’aspects administratifs. Vous devez tenir votre comptabilité, régler votre TVA, vous inscrire auprès de l'AFSCA ou tenir compte de frais tels que la Sabam, etc.
  • Faites attention à votre situation fiscale: votre impôt est calculé sur votre revenu total: vos revenus en tant qu’indépendant à titre complémentaire s’ajoutent aux revenus de votre activité principale.
  • Cotisations sociales: lorsque vous démarrez votre activité, vous payez une cotisation provisoire de sécurité sociale. Après 3 ans, vous recevrez un décompte basé sur votre revenu réel. Tenez-en compte, surtout si vos revenus augmentent avec le temps! Vous pouvez également choisir de payer des cotisations anticipées.

Vous voyez: en tant que freelance ou indépendant, il y a beaucoup de choses à prendre en compte! Il n'est pas toujours facile de savoir quel statut est le plus adapté. N’hésitez pas à vous adresser à nous pour le savoir! Contactez-nous et nous verrons ensemble les tenants et aboutissants des différents statuts!

 

Besoin d'aide ou de conseils?

Contactez notre United Freelancer's helpdesk!

✉️ unitedfreelancers@acv-csc.be

📞 02 244 31 00 (lundi: AM, mardi: PM, mercredi: AM, jeudi: PM)

Bon à savoir: même si vous n'êtes pas encore membre, vous pouvez nous contacter! Nous examinerons ensemble votre dossier.

Personalization