Chômage temporaire corona : Moins de pécule de vacances et moins de jours de vacances en 2022 !

© Shutterstock

Au chômage temporaire en raison de la crise du coronavirus en 2021 ?


Moins de pécule de vacances

et moins de jours de vacances en 2022 !


Cette année, la crise du coronavirus a mis des milliers de travailleurs au chômage temporaire pour force majeure (chômage corona). Ils ont, de ce fait, subi une importante perte de revenus. Une deuxième addition risque à présent de suivre.
Dans l’état actuel de la situation, ces travailleurs recevront en 2022 moins de pécule de vacances et ils auront droit à moins de jours de vacances. A ce jour, les employeurs refusent en effet de conclure un accord avec les syndicats sur l’assimilation des jours de chômage temporaire de 2021 pour le calcul du pécule de vacances et des jours de vacances.
La CSC souhaite qu’une solution soit rapidement trouvée pour que le chômage corona de 2021 puisse être assimilé, comme ce fut le cas pour 2020. Cela permettrait aux travailleurs qui se sont trouvés en situation de chômage de ne pas perdre de jours de vacances et de ne pas voir leur pécule de vacances amputé.


Le chômage temporaire n’est pas un choix ! Les travailleurs

ne peuvent pas être pénalisés une deuxième fois !


Chômage temporaire « Corona » : nous ne sommes pas d’accord que les travailleuses et travailleurs soient victimes deux fois.

Les collègues de nombreux secteurs qui ont été en chômage temporaire à cause de la pandémie ne l’ont pas choisi. Ils et elles ont perdu des revenus lors de leur mise en chômage.

Il n’y a pas de raison qu’ils en perdent de nouveau au moment des vacances annuelles.  La CNE CSC veut que le chômage temporaire de 2021 soit pleinement assimilé, comme nous l’avions obtenu en 2020.

Pour l’instant la FEB et le patronat refusent cette assimilation.  Nous ne l’acceptons pas.



Retrouvez le tract ici.

Personalization