Grève ce 24 décembre dans plusieurs magasins WE.

En cette fin d’année, nous pouvons l’affirmer, s’il y avait un prix de la pire entreprise textile 2020, WE gagnerait haut la main.

Comme d’autres entreprises du commerce, WE a pris la décision de fermer plusieurs magasins. Ces fermetures de magasins se font dans l’anarchie la plus totale, certains ferment immédiatement puis la date de fermeture est changée quelques semaines plus tard. D’autres ferment dans plusieurs mois sans même qu’il y ait eu une tentative de négociation du loyer avec les propriétaires. « Nous n’avons aucune vision commerciale à long terme. Les informations arrivent au compte goutte et souvent de manière incomplète » précise Jalil Bourhidane, permanent CNE.

La direction bloque toute concertation sociale sur un plan social. Aujourd’hui, un magasin a déjà fermé ses portes à Namur. Trois autres magasins doivent encore fermer leurs portes : rue Neuve, la Louvière et au shopping de Woluwé. « Nous pensons que ce sont les premiers d’une longue liste. L’objectif à moitié déguisé de l’employeur : contourner la procédure Renault. Pour le moment, les salariés connaissent une vraie discrimination entre eux. Le magasin rue Neuve ferme mi-juillet, les travailleurs auront quasiment la totalité de leur indemnité alors que leurs collègues de Woluwé vont devoir prester la totalité de leur préavis. Pour être concret, un travailleur de rue Neuve avec 10 ans d’ancienneté aura ses 9 mois d’indemnités, le collègue de Woluwé avec la même ancienneté aura 1 mois de compensation. » souligne Jalil Bourhidane.

Nous ne pouvons accepter cette situation, un plan d’action a été mis en place, celui-ci démarre ce jeudi 24 décembre par une grève dans plusieurs magasins. Le plus gros piquet aura lieu à la rue Neuve à 10h (face à la place de la Monnaie).

Si la direction ne décide pas de revenir vers nous avec d’autres propositions, d’autres actions sont déjà prévues dans les jours qui suivent.

Personalization