Comment fonctionne la carte de contrôle?

Que vous ayez choisi la carte de contrôle électronique ou la version papier, la manière de la compléter est identique. Il existe plusieurs modèles de cartes en fonction de votre situation.

La carte de contrôle comporte esssentiellement un calendrier du mois concerné. Vous devez compléter ce calendrier selon les modalités précisées sur la carte ou dans l’application de la carte électronique.

Pratiquement :

  • En cas de chômage, vous ne noircissez pas la case.
  • En cas de travail, vous noircissez la case avant de commencer à travailler (même le week-end et les jours fériés).
  • En cas de travail artistique, équipe relais week-end et intérimaire, ces prestations doivent être renseignées selon des mentions particulières.
  • En cas de maladie, accident, accouchement, vous indiquez des “M”.
  • En cas de vacances, vous indiquez des “V”.
  • En cas d’autres situations ne donnant pas droit à une allocation, vous indiquez des “A”.

En cas d’utilisation de la version papier, vous devez conserver cette carte sur vous.  Si vous travaillez, vous ne devez pas la confier à l’employeur ou la laisser au vestiaire de l’entreprise, par exemple. Lors d’un contrôle par un inspecteur de l’Onem, vous devez être en capacité de prouver que vous êtes titulaire d’une carte de contrôle dûment complétée.

En cas de perte ou de vol, vous devez prendre contact immédiatement avec la CSC.

Vous devez transmettre votre carte de contrôle papier/électronique à la fin du mois à la CSC.

C’est sur base de vos déclarations sur cette carte que la CSC calculera le nombre d’allocations auxquelles vous avez droit.

Personalization