Votre salaire: trucs et astuces

En général les conditions de rémunération sont définies par la concertation sociale. Si ce n’est pas le cas, négociez votre vos conditions salariales.

Dans beaucoup d’entreprises, les conditions de rémunération et de travail sont définies collectivement par la concertation sociale. Dans ce cas, elles s’appliquent à tous les travailleurs. Si vous avez des préoccupations ou des propositions concernant votre salaire, n’hésitez pas à en parler avec vos collègues syndicaux dans l’entreprise. 

Si ces dispositions n’existent pas, n’hésitez pas à utiliser cet espace pour négocier vos conditions de rémunération et de travail. 

Préparez soigneusement la négociation salariale

L’employeur sait ce qu’il a à vous proposer. Il connaît la structure salariale utilisée dans l’entreprise ou le salaire qu’il est disposé à vous payer. 

Renseignez-vous de votre valeur sur le marché du travail. Informez-vous sur le salaire pratiqué dans le secteur où vous allez travailler, la fonction pour laquelle vous êtes candidat ou votre diplôme. Montrez que vous connaissez les salaires pratiqués. 

Sachez ce que vous voulez

En plus des différents aspects liés à la rémunération, n’oubliez pas qui vous êtes et ce que vous voulez. Posez des questions sur vos tâches, les conditions de travail ou le règlement de travail. Devrez-vous travailler en équipe ? Dans quelle mesure s’attend-on à ce que vous soyez autonome? Qu’en est-il de la formation et de l’accompagnement ? 

Commencez par faire le point: Qui suis-je et quels sont mes désirs? Si vous rencontrez encore des difficultés, consultez notre offre de conseils concernant la carrière.

Abordez l’ensemble des aspects de la rémunération

Abordez l’ensemble du package salarial. Le salaire mensuel brut ou le salaire fixe est le principal composant de la rémunération. Les autres composants ou les avantages extralégaux tels que les chèques-repas ou une voiture de société sont un complément. 

Le point crucial est que le salaire de base correspond aux habitudes de l’entreprise et qu’il s’agisse d’un salaire équitable par rapport au salaire pratiqué dans les autre entreprises du secteur ou de la région.  

N’évoquez pas immédiatement un montant spécifique. Si vous citez un chiffre, soyez réaliste. Gardez une marge de négociation en réserve. Mieux vaut tenter de découvrir ce que l’employeur a à vous proposer et si une marge de négociation individuelle existe. 

Posez des questions ciblées, par exemple sur les salaire pratiqué dans l’entreprise, les avantages extralégaux, la fourchette salariale ou les barèmes utilisés ou la façon d’attribuer les augmentations salariales. 

Ecoutez

A ce stade, il est plus intéressant d’écouter que de parler. Surveillez votre communication non-verbale: votre attitude et votre langage corporel sont plus révélateurs que vous le pensez! Soyez courtois et amical, même si votre employeur utilise peut-être des techniques de négociation moins agréables. 

Ne cédez pas à la précipitation

Rien ne vous oblige à accepter immédiatement des conditions de rémunération et de travail qui vous sont proposées. Prenez le temps de tout relire à votre aise ou de réfléchir à la proposition concrète. Demandez un délai de réflexion mais n’attendez pas trop longtemps. Vous pouvez aussi convenir d’un nouveau rendez-vous pour poursuivre l’examen de la proposition.

Formulez vos accords par écrit

Si vous rédigez vos accords par écrit, vous disposerez d’une bonne base pour d’éventuelles discussions futures.  
Les accords conclus ne doivent pas nécessairement durer éternellement. Rien n’empêche, après un certain temps, de rencontrer à nouveau l’employeur pour renégocier certaines conditions de travail.  

Personalization