Mal être à la police fédérale

La CSC Police dénonce la non réaction de la direction de la police fédérale suite à l’analyse de la charge psychosociale effectuée de septembre à novembre 2018.

Les résultats sont plus que préoccupants à savoir :

- 26% des femmes ont été victimes de harcèlement sexuel au cours des 6 derniers mois ;
- 21%  des travailleurs ont été victimes de discrimination ;
- 32% des travailleurs estiment que leur travail est émotionnellement exigeant ;
- 45%  des travailleurs se disent avoir été stressés ;
- 12%  des travailleurs se disent ( presque) toujours stressés ;
- 1,2% des travailleurs ( 58 personnes) déclarent avoir pensé au suicide avec l’intention de passer à l’acte au cours de l’année écoulée ;
- 6,6%  des travailleurs déclarent avoir pensé au suicide mais sans intention de passer à l’acte au cours de l’année écoulée ;
- 16% des travailleurs ont pensé que leur vie n’avait plus beaucoup de sens au cours de l’année écoulée ;
- 27% des travailleurs ont envie parfois de quitter leur travail à la police fédérale;
- 19% des travailleurs ont régulièrement envie de quitter leur travail à la police fédérale ;
- 9% des travailleurs ont (presque) toujours envie de quitter leur travail à la police fédérale ;
- 18% des travailleurs ont le sentiment que leur responsable ne les traite (presque) jamais de façon juste et équitable ;
- 42% des travailleurs affirment que leur gestionnaire ne les informe jamais ou presque jamais des nouveaux développements au sein de l’organisation.

Aucune des recommandations de la firme ayant effectué cette analyse n’ont été suivis d’effets :

- Communiquer les résultats au personnel ;
- Traduire les résultats en thématiques concrètes au sein de la Police Fédérale ;
- Associer ces thématiques à des actions concrètes ;
- Pour l'organisation dans son ensemble mais aussi pour des groupes spécifiques ;
- Intégrer les actions dans un plan d'action annuel et un plan global de prévention ;
- Mise en pratique ;
- Évaluation ;
- Continuer de communiquer les résultats au personnel.

Raisons pour lesquelles la CSC Police dépose un préavis de grève couvrant la période du 9 décembre 2019 au 1er janvier 2020 inclus.

 

Personalization