Ville de Charleroi : mouvement de grogne

Après plusieurs mois de sensibilisation et interpellation des partis politiques, et
plus particulièrement la majorité en place sur la ville de Charleroi, force est de
constater que le silence est roi.

 

Les travailleurs sont inquiets et sont interpellés par le manque de réaction des partis politiques sur leurs conditions de travail qui se dégradent dues à une carence de travailleurs.

Les plans d’embauche sont insuffisants, très déséquilibrés et manquent de cohérence.

Tous les services sont en souffrance et si rien n’est mis en place rapidement, les organisations syndicales estiment que certains services pourraient disparaître à moyen, voire à court terme.

Les travailleurs attendent des réponses rapides et au-delà de renforcer les cellules d’encadrement et de contrôle, il faut surtout des bras !

Le mouvement ne s’essouffle pas et ce jeudi, les cinq hôtels de ville où sont installés les guichets d’accueil aux citoyens sont fermés pour rappeler leur importance aux autorités.

La journée de jeudi a été choisie pour ne pas pénaliser les citoyens car les bureaux sont fermés à la population l’après-midi.

Nul doute que sans réponse des autorités, des actions symboliques se dérouleront encore pendant les vacances d’été et nous évaluerons la situation à la rentrée.

La CSC va aussi rappeler aux conseillers communaux qu’ils ont un rôle à jouer et que les agents attendent plus de soutien de leur part.

 

Personalization