Bonnes nouvelles en demi teinte pour le secteur de l'enfance

Ce matin, le Cabinet de la Ministre Linard nous a informés des décisions du conclave budgétaire :

Octroi d’un chèque de remerciement de 250 €, en 2021, pour le secteur de l’enfance 

Sauf l’ATL et les PSE ! L’argument du Gouvernement est la proximité de ces travailleurs avec le secteur de l’enseignement. La CSC Services publics rappelle que l’ensemble du secteur est resté mobilisé durant la crise, que le secteur ATL a assuré la continuité de l’accueil alors que les établissements scolaires étaient fermés et que les PSE sont au front depuis les premières heures de la crise. De plus, dans le secteur public, il est inconcevable de ne pas traiter équitablement les travailleurs d’un même pouvoir local.
 

Un accord non-marchand en cours de négociation pour lequel une enveloppe structurelle récurrente supplémentaire de 20 millions € est dégagée 

La CSC Services publics rappelle, qu’actuellement, les organisations syndicales publiques ne sont pas invitées à négocier cet accord. Elle souligne la représentativité des agents des pouvoirs locaux dans le secteur et demande d’être associées aux discussions afin de prendre en considération les réalités de chacun.

Le passage au statut salarié pour l’ensemble des accueillantes conventionnées d’ici 2025 est confirmé

La CSC Services publics se réjouit qu’il n’y ait pas de remise en question des précédents accords mais souligne l’urgence de solutionner la problématique des co-accueils et de les inclure dans cette démarche.
 

Une enveloppe structurelle récurrente supplémentaire de 60 millions d’€ permettra la mise en œuvre de politiques nouvelles dans le cadre de la révision du contrat de gestion de l’ONE, soit une augmentation de 13% par rapport au budget initial

La CSC Services publics applaudit cet engagement mais constate que ces budgets seront, malgré tout, insuffisants pour mener à bien la réforme des milieux d’accueil dans son ensemble et dans le timing initialement prévu. Des priorités devront être fixées au regard des objectifs du Gouvernement et des besoins du terrain. Ainsi, la CSC Services publics revendique une participation active aux prochains débats. 

Pour ces raisons, la mobilisation du secteur de l’enfance de ce 5 mai est maintenue.

Personalization