Hôpitaux Iris : une précieuse victoire

© Shutterstock

Depuis de très nombreuses semaines, voire de très nombreux mois, le personnel du réseau hospitalier Iris et leurs organisations syndicales se mobilisent pour décrocher des avancées concrètes en vue d’améliorer les conditions salariales et les avantages octroyés aux travailleurs du réseau.

Inutile de rappeler le calendrier des Assemblées Générales, des actions menées avec les agents des Pouvoirs Locaux de la Région de Bruxelles-Capitale, des journées de mobilisation traduites en grève… La détermination des travailleurs du réseau Iris et du Front Commun Syndical n’a jamais faibli et nous n’avons jamais rien lâché.

Ce travail porte aujourd’hui ses fruits. Le Front Commun Syndical a enfin obtenu la garantie d’octroi d’un budget de 8 millions d’euros pour 2020 en faveur du réseau Iris. Ce budget a été validé par le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale. Mieux encore ce montant sera pérennisé d’année en année jusqu’en 2024 ! C’est donc une somme globale de 40 millions d’euros sur l’ensemble de la législature qui sera investi dans des mesures concrètes en faveur du personnel hospitalier.

Si l’on ajoute l’accord global 2020-2021 décroché avec les autorités de la Faîtière Iris aux mesures fédérales négociées durant l’été 2020 pour le secteur hospitalier belge, voici une nouvelle marge qui aura comme seul objectif d’améliorer votre pouvoir d’achat.

Nous allons maintenant entamer des négociations avec la Faîtière Iris pour affecter ce montant de 8 millions d’euros avec, en point de mire le remboursement à 100 % des frais de transport public (STIB) et un retour progressif d’année en année à la prime de fin d’année.

Certes, l’année 2020 est à jamais gravée dans nos coeurs et dans nos esprits tant le coronavirus aura semé la fatigue, l’angoisse et malheureusement la mort. Votre engagement constant auprès des patients et votre professionnalisme aigu auront été et sont toujours admirables. L’un comme l’autre inspirent notre respect et nos remerciements.

Personalization