Vos droits
bab449ae-2477-46b3-8fca-27c4c5741bd6
https://www.lacsc.be/vos-droits
true
Actualité
59ea6a04-d5cb-49bb-86bf-262457cb04b8
https://www.lacsc.be/actualite
true
Services
c7cddb17-187f-45c2-a0e2-74c299b8792b
https://www.lacsc.be/services
true
S'affilier
abbb02d8-43dd-44b5-ae75-3cd90f78f043
https://www.lacsc.be/affiliation
true
La CSC
c62ac78b-1aa2-4cb9-a33b-59e6fc085fb4
https://www.lacsc.be/la-csc
true
Contact
7f7bdd4f-c079-401e-a1bf-da73e54f00c2
https://www.lacsc.be/contactez-nous/pagecontact
true
Je m'affilie

Tout augmente. Pourquoi pas nos salaires ?!

Se nourrir, se loger, se chauffer, se déplacer… autant d’actes a priori banals qui, aujourd’hui, ont pris une dimension nouvelle. Nouvelle parce que ces indispensables besoins ont acquis un coût démesuré pour la population. Si la sidération fut le premier sentiment à s’être manifesté, très vite, elle laissa la place à la colère.
 
En effet, comment demeurer stoïque devant une envolée de prix qui, comme trop souvent, s’abat principalement sur les classes populaires ? Comment, aussi, accueillir des propositions du gouvernement fédéral aussi tardives que timides ?
 
Au mieux, ces initiatives, si elles ne sont pas dénuées de sens, restent cruellement insuffisantes.
 
Raison pour laquelle, en front commun, CSC et FGTB dénoncent la pusillanimité du gouvernement De Croo et exige de celui-ci qu’il aille beaucoup plus loin dans les mesures visant à soutenir les travailleurs et les allocataires sociaux.
 
La situation étant devenue insoutenable pour un nombre croissant de personnes au sein de la population, une réponse à la hauteur des enjeux est réclamée.
 
Ainsi, la CSC et la FGTB revendiquent :
 
  • La liberté de négocier des augmentations salariales, en modifiant la loi de 96.
  • La fixation du salaire minimum à 14 € de l’heure.
  • Le retour des carburants dans l’index des salaires et des allocations sociales.
  • La mise sur pied d’un comité de contrôle des prix de l’énergie.
  • La réappropriation de moyens énergétiques autonomes.
  • La réduction définitive à 6% de la TVA sur le gaz naturel et l’électricité.
  • L’application du tarif social élargi à durée indéterminée.
Afin de porter la voix de la contestation, les syndicats fixent rendez-vous à tous leurs militants le vendredi 22 avril au port pétrolier de Sclessin – rue Ernest Solvay, 339, à 10h30.
 
Une manifestation démarrera dans la foulée. Le cortège se dirigera vers la gare des Guillemins où, aux alentours de 11h30, se tiendront plusieurs prises de paroles de délégués et de responsables.
Votre fédération sur les réseaux sociaux

La CSC utilise des cookies pour faire fonctionner ses sites web, offrir des informations personnalisées et optimaliser l'expérience utilisateur. En cliquant sur 'Accepter tous les cookies', vous autorisez le placement de cookies d'analyse et de marketing qui pourront aussi être utilisés par nos partenaires. Vous pouvez également gérer vos préférences via le bouton "Gérer vos préférences". Pour en savoir plus, consultez notre politique de cookies et notre  politique vie privée.