MEMORANDUMS

Memorandums de la CSC-enseignement en vue des élections

1661 KB

Elections - 26 mai 2019

La qualité des enseignants, ce sont les enseignants 

Lors de la législature qui se termine, de grands chantiers ont été lancés: un pacte pour un enseignement d’excellence, une réforme de la formation initiale des enseignants, un nouveau paysage pour l’enseignement supérieur,…
Pendant les prochaines législatures, il s’agira de concrétiser ce travail initié et donner les moyens pour que les écoles et institutions puissent s’approprier les évolutions. Le Gouvernement francophone ne pourra pas se contenter de pseudo-sparadraps.
Les fonctions de l’enseignement doivent d’urgence être valorisées en profondeur aux niveaux salarial, des conditions de travail, de la formation et de la reconnaissance sociétale. A défaut, nous ne pourrons que constater que les ambitions demeurent des vœux pieux.

En vue des élections de mai 2019, la CSC-E a rédigé son mémorandum et définit des priorités.

  1. Une attention particulière à tous les personnels de l’enseignement
  2. La mixité sociale et une diminution significative et contraignante du nombre d’élèves par classe sont des conditions sine qua non de la réussite du tronc commun.
  3.  Le refinancement structurel de toutes les filières de l’enseignement supérieur.
  4. Une concertation sociale active à tous les niveaux, communautaire, régional et local.
  5. Un refinancement de l’enseignement.
2644 KB

Elections - 25 mai 2014

L'école, institution démocratique, productrice d'égalité sociale et d'émancipation individuelle et collective

En vue des élections de mai 2014, la CSC-Enseignement a rédigé son mémorandum et met en lumière 6 priorités.

Nos priorités 
  1. Une attention particulière à tous les personnels de l’enseignement, à leur formation initiale et continue, à leurs statuts, à leurs conditions de travail et à leur rémunération. Le défi est d’attirer des candidats motivés et de maintenir le personnel en place.
  2. Notre enseignement est profondément inégalitaire. ...Ce combat doit se faire dès l’école maternelle. Les écoles maternelles ont besoin d’un personnel suffisant, formé et statutaire; la taille des groupes doit être réduite, les conditions de travail améliorées. Ces mesures auront un impact positif sur la suite de la scolarité des élèves, tant dans le primaire que dans le secondaire.
  3. Un véritable tronc commun à partir de 5 ans.
  4. Préserver et améliorer le décret Inscriptions pour accroître la mixité sociale, défendre et même poursuivre l’abaissement des nombres maxima d’élèves par classe, combattre les excès de la concurrence et de l’autonomie érigées en principes.
  5. Le refinancement structurel de toutes les filières de l’enseignement supérieur est un chantier prioritaire pour proposer un accès réellement démocratique à ce niveau d’enseignement et pour permettre aux personnels de remplir leurs missions dans des conditions de travail optimales.
  6. Une concertation sociale active à tous les niveaux, communautaire, régional et local, doit être organisée avec les moyens nécessaires afin qu’elle soit efficace.

Personalization

Votre navigateur web n'est pas supporté par le site de la CSC. Cliquez-ici pour installer une version plus récente.