"Défense de jouer" s'expose au Bois du Cazier

Richard (11 ans), Azizullah (12 ans) et Alberto (14 ans) ne se connaissent pas. Et pour cause, ils habitent sur des continents différents. Ils partagent pourtant le même quotidien : celui d’un travail pénible, quotidien, pour un salaire de misère. Le premier, sur un site minier, trie la roche à la recherche de cobalt ; le deuxième passe 13 heures par jour à tisser des tapis ; tandis que le troisième, orphelin, a quitté les bancs de l’école pour couper des cannes à sucre. Il s’agit d’une forme d’esclavagisme moderne : des enfants asservis pour contenter les besoins de consommation à l’autre bout du monde.

Selon un rapport de l’OIT de 2016, il existe 152 millions d’enfants travailleurs dans le monde dont plus de la moitié exposés à des travaux dangereux. Dans certains pays, les enfants sont aujourd’hui occupés dans les mêmes secteurs industriels qu’hier en Europe, lors de la Révolution industrielle.

Pourquoi ces enfants travaill(ai)ent ? Quelles sont leurs conditions de vie et de travail ? Et comment peut-on agir en tant que consom’acteurs ?

Les portraits audio, vidéos, photos et témoignages, les manipulations diverses, les installations et la réalité virtuelle aideront à répondre à ces questions. 

La CSC Charleroi - Sambre & Meuse est partenaire de cette exposition didactique et interactive.

Retrouvez plus d'infos sur le site du Bois du Cazier.

Personalization