Les candidats Jeunes aux élections sociales: Thomas Suriano

Thomas Suriano a 23 et travaille comme technicien chez Engie Cofelis

 

Bonjour Thomas! Tu te présentes sur les listes des élections sociales CSC; est-ce-que tu peux nous expliquer pourquoi?

C'est d'une part une volonté de ma part d'apprendre de nouvelles choses, d'obtenir des expériences nouvelles en plus de mon métier de technicien. Je sus déjà délégué Jeunes au Parlement Européen, alors je me suis dit que c'était un moyen de m'engager encore davantage. D'autre part, c'est aussi pour aider les nombreux jeunes qui travaillent pour Engie Cofelis. Il y a de plus en plus de jeunes qui sont engagés en tant que techniciens, et qui n'ont pas toujours un gros bagage d'expériences dans la vie professionnelle. En étant délégué, je pourrais leur venir en aide si ils en ont besoin ou les rassurer. 

Il y a déjà eu des problèmes qui ont été résolus par les délégués syndicaux là où tu travailles?

Oui! Il y en a déjà eu quelques uns. Le dernier en date concernait un vol d'outillage. Un technicien avait volé les outils d'un autre. La victime est tout de suite allé voir le délégué permanent qui a pris la situation en main. Grâce à lui, l'affaire a été éclairée et les choses ont été réglées.

Est-ce-qu'il y a un volet sur lequel tu souhaites vraiment faire avancer les choses avec l'équipe syndicale?

Si je dois en citer un, je pencherais pour la sécurité au travail. Certaines tâches doivent être effectuées dans un délai parfois serré, et pour y parvenir la sécurité est parfois négligée. Je connais des collègues qui ont déjà pris de gros risques sous la pression. C'est évidemment quelque chose qu'il faut éviter, et donc il faudra amener la discussion sur la table.

Un dernier mot; plusieurs candidats Jeunes nous ont donné comme retour que le syndicalisme était assez peu connu par les jeunes. Est-ce-que c'est ton impression aussi?

Oui absolument. La plupart des jeunes n'ont pas l'idée du syndicat, ils n'y pensent même pas. Personnellement, je viens d'une famille où nous sommes traditionnellement affiliés à la CSC, mais certains jeunes n'en entendent jamais parler. Il faudrait leur apprendre ce que c'est, ce que le syndicat peut leur apporter. Peut-être dans les écoles? Il est de toutes façons clair qu'il faut faire quelque chose de ce côté-là.  

 

Personalization