Les candidats Jeunes aux élections sociales: Jessica André

Jessica André a 24 ans et travaille depuis 1 an chez Tape-à-l’œil, un magasin de vêtements pour les jeunes de 0 à 14 ans. Cette année, elle a décidé de se présenter aux élections sociales.

 

Jessica, pourquoi as-tu décidé de te présenter aux élections sociales?

Ça part à la base d'un constat: plusieurs choses ne devraient pas se passer comme elles se passent aujourd'hui dans mon travail. Je voulais changer ça. Myriam (Djegham, permanente CNE) est passée un jour dans le magasin, et nous avons beaucoup discuté. Dans le magasin d'abord, puis autour d'un verre. Cette prise de contact a vraiment été importante car elle a joué dans ma décision à me présenter aux élections sociales.

Quels sont les points spécifiques que tu aimerais aborder avec ton équipe syndicale pour ces prochaines années?

Il y a pas mal de choses, et je dois encore lister cela de manière claire. Pour le moment, avec la crise sanitaire, je n'ai pas encore eu beaucoup de temps pour structurer tout cela. Un point important qui me tient à cœur cependant, c'est qu'il y a beaucoup de pression au travail, et la distinction entre la vie privée et vie professionnelle n'est pas toujours respectée. Je pense surtout aux réseaux sociaux où on attend de nous qu'on réponde rapidement aux sollicitations, peu importe le jour et l'heure. Je pense que c'est un sujet qu'il faut aborder.

Penses-tu que les jeunes ont tendance à se désintéresser du syndicalisme?

Non, je ne suis d'ailleurs pas la seule jeune à me présenter! Nous sommes trois. Aujourd'hui, les délégués syndicaux ont toujours toute leur importance. J'en ai d'ailleurs bénéficié! Il y a peu, je travaillais dans une crèche privée, et j'avais un retard de paiement de 2 mois. J'ai contacté la délégation syndicale qui a fait pression sur la direction, et la situation a été réglée. 

Pourquoi avoir choisi la CSC?

Avant, j'étais syndiquée à la FGTB. C'est le contact avec Myriam qui m'a convaincue de me présenter à la CSC, suite au dialogue que nous avons pu avoir. Je sais aussi que je suis loin de tout maîtriser, et que la CSC propose des formations qui vont me permettre d'apprendre de nouvelles choses. Je suis en tout cas très motivée, et je suis sûre que ce sera une chouette aventure. 

Personalization