AUGMENTER LES SALAIRES POUR RELANCER L’ÉCONOMIE

Les organisations syndicales représentatives des travailleurs du secteur Métal sont stupéfiées des déclarations dans la presse d’Agoria, représentée par Bart Steukers, et de la FEB, représentée par Peter Timmermans, indiquant que quasiment « aucune marge salariale » n’était disponible dans le cadre des futures négociations.  

De notre point de vue, il est inacceptable de tenir de telles positions avant même que les premières discussions n’aient lieu entre interlocuteurs sociaux. Il s’agit d’un mépris total de la concertation sociale. Ces initiatives n’augurent rien de bon quant au climat dans lequel nous aborderons les prochaines échéances importantes pour notre secteur.  

Par ces déclarations, Agoria et la FEB mettent en danger la paix sociale et hypothèquent nos chances de parvenir à de bons accords pour les secteurs et les travailleurs. Ces dernières suscitent d’ailleurs déjà pas mal de réactions négatives auprès de nos bases respectives.  

Nous sommes par ailleurs très inquiets, qu’en dehors de la FEB, Agoria, par la voix de son futur CEO, soit l’une des seules, voire la seule, organisation professionnelle à s’être prononcée sur le sujet.  

Nous ne pouvons donc souscrire à ces propos et prise de positions, tant sur le fond que sur la forme, et tenions à vous faire vivement part de notre très fort mécontentement. 

Nous aviserons très rapidement, en front commun syndical, de la manière la plus appropriée de réagir aux initiatives publiques d’Agoria et de la FEB. Nous tenions cependant à déjà vous en informer. 

Dans l’attente, veuillez agréer nos salutations cordiales, 

Pour le front commun syndical, 

  • William VAN ERDEGHEM, ACV-CSC METEA
  • Hillal SOR, MWB FGTB
  • Rohnny CHAMPAGNE, ABVV Metaal
  • Geert DUMORTIER, ACLVB

Cliquer ici pour le communiqué de presse au format PDF.

Personalization