UMICORE ET LES SYNDICATS CONCLUENT UNE CCT INTERNATIONALE

ACV-CSC METEA est ravie que la multinationale belge Umicore ait conclu ce jour un nouvel Accord-cadre mondial avec le syndicat international IndustriALL Global Union et aussi avec les différents syndicats belges. Cette CCT internationale concerne plus de 10.000 travailleurs Umicore. L’accord garantit que non seulement Umicore mais aussi ses fournisseurs doivent respecter les droits de l’Homme (y compris le droit à des négociations collectives et l’égalité des chances). L’accord précise également que tous les travailleurs ont droit à des conditions de travail qui respectent leur santé et leur sécurité, même lorsque la législation locale ne l’exige pas. 

Pas de travail des enfants, le droit de refuser d’effectuer un travail mortellement dangereux, le droit de se réunir, pas d’esclavage, etc., ce sont là des droits de base qui paraissent évidents dans nos contrées, ils sont d’ailleurs repris dans des traités internationaux depuis de nombreuses années. Il existe toutefois encore beaucoup d’endroits dans le monde où ces droits ne sont pas garantis et sont même régulièrement voire quotidiennement foulés au pied, parfois avec la complicité de nos entreprises. 

Nous sommes heureux qu’Umicore assume sa responsabilité sociétale et s’engage à offrir à ses collaborateurs des conditions de travail correctes et sûres. J’espère que l’exemple d’Umicore sera rapidement suivi par d’autres entreprises’, nous dit le secrétaire syndical Dirk Van der Eycken (ACV-CSC METEA). ‘Ce genre de chose ne peut pas dépendre uniquement de la bonne volonté des entreprises. Les autorités belges doivent d’urgence imposer un cadre contraignant, afin que les entreprises qui prennent leurs responsabilités ne subissent pas de préjudice concurrentiel du fait que d’autres arrivent à produire moins cher en exploitant leurs collaborateurs.’

Ce n’est pas la première fois que les autorités belges sont pointées du doigt parce qu’elles en font trop peu pour obliger les multinationales à rendre leur chaîne de production plus durable. C’était également la conclusion du chercheur Huib Huysse de la KULeuven.(https://limo.libis.be/primo-explore/fulldisplay?docid=LIRIAS1899399&context=L&vid=Lirias&search_scope=Lirias&tab=default_tab&lang=en_US&fromSitemap=1)

Pour de plus amples informations:

  • Dirk Van der Eycken, secrétaire syndical

En 2019, 3 entreprises belges ont signé un accord-cadre mondial avec les confédérations syndicales internationales:



Personalization