Communiqué de presse

Partenaires sociaux du secteur métallurgique et technologique: "Les marchés et investissements publics doivent davantage bénéficier aux entreprises et travailleurs belges"


Les partenaires sociaux du secteur métallurgique et technologique appellent les nouveaux gouvernements à mettre en œuvre, de manière rapide et effective, une politique d’investissements publics massifs et à accorder une plus grande attention aux entreprises implantées en Belgique lors de l’adjudication de marchés publics. « Dans notre pays, nous attribuons un quart de ces marchés (24 pour cent) à des entreprises étrangères, tandis que la moyenne européenne n’est que de quatre pour cent. Et en termes d’attribution indirecte, ce sont même 42 pour cent des achats publics qui sont effectués à l’étranger, là où ce chiffre n’est que de respectivement 21 et 14 pour cent dans des pays comme les Pays-Bas et l’Allemagne. Les marchés et investissements publics doivent, comme à l’étranger, s’inscrire dans une politique industrielle holistique », clament à l’unisson les représentants des employeurs et des travailleurs.

À noter qu’il s’agit d’un message exprimé conjointement par Agoria, qui représente les entreprises technologiques, et par les différents syndicats, au travers de trois centrales syndicales chrétiennes (ACV-Puls, CNE-GNC et ACV-CSC METEA), de trois centrales syndicales socialistes (ABVV Metaal, Métallos MWB-FGTB et BBTK-SETCa, ou le syndicat des employés, techniciens et cadres de la FGTB) et du syndicat libéral CGSLB.

Les partenaires sociaux du secteur technologique réclament des efforts importants et plaident pour que l’utilisation stratégique des marchés publics fasse partie intégrante de la politique économique et industrielle de notre pays. Ils formulent vingt propositions en ce sens.

Ils demandent notamment plus de transparence préalablement à une attribution publique ainsi qu’un meilleur suivi des marchés publics afin de pouvoir mesurer ainsi l’impact de la politique menée sur l’économie belge. Ils souhaitent que la phase d’attribution des marchés publics soit davantage axée sur le rapport qualité-prix plutôt que sur le prix uniquement. Deux autres éléments méritent également une plus grande attention : le lieu d’établissement de l’entreprise et le degré d’innovation (technologique) dans la solution proposée.

L’allotissement judicieux des marchés publics en lots correspondant aux capacités réelles des entreprises du secteur pourrait encourager la participation de PME et de start-ups. Les partenaires sociaux demandent également plus de néerlandais et de français sur les chantiers, afin de favoriser l’emploi local. Un contrôle rigoureux des prix permettrait d’écarter immédiatement les soumissionnaires qui se livrent à une concurrence déloyale. Les partenaires réclament en outre un contrôle du respect du paiement des sous-traitants pendant la phase d’exécution, afin de lutter contre la concurrence déloyale et d’améliorer l’accès des PME aux marchés publics.     

Les entreprises implantées en Belgique et leurs travailleurs sont assurément compétitifs, innovants et en mesure de décrocher des marchés publics, à conditions que ceux-ci soient utilisés de manière stratégique, dans le respect du droit européen.

Les marchés publics représentent environ 14% du PIB de l’UE, soit 2000 milliards d’euros par an sur le territoire de l’Union. Ces chiffres montrent qu’ils peuvent avoir un impact considérable sur les entreprises belges. S’ils sont bien utilisés, les marchés publics peuvent constituer un formidable levier pour doper l’économie et l’innovation belges, exploiter plus efficacement les fonds publics et mettre en œuvre une politique sociale et environnementale.

Tout le monde aurait à y gagner : les pouvoirs adjudicateurs comme les entreprises, les travailleurs et même les citoyens.

Les partenaires sociaux de l’industrie métallurgique et technologique, représentants des syndicats et employeurs, demandent à tous les décideurs politiques d’accorder une attention spécifique à l’industrie en général, et au secteur technologique en particulier, dans leurs domaines de compétence respectifs.

L’industrie est en effet cruciale pour le développement de l’économie dans son ensemble, la création de richesse, la croissance de l’emploi, le financement des équipements publics et le bien-être de tous.

Agoria et les organisations syndicales représentées dans le secteur plaident pour l’application des vingt propositions pour une utilisation stratégique des marchés publics dans l’ensemble du secteur technologique, y compris dans l’industrie manufacturière et le secteur numérique. Elles sont convaincues que cela n’aura pas d’impact budgétaire.

Pour plus d’informations :
ABVV Metaal : Georges De Baetselier
ACLVB : Geert Dumortier
ACV-CSC METEA : William Van Erdeghem
ACV-Puls : Stefaan Decock
Agoria : Marc Lambotte
BBTK-SETCa : Stéphane Piron
CNE-GNC : Philippe Bervoets
Metallos MWB : Hillal Sor

Retrouvez ici le communiqué de presse (PDF) avec les annexes
Retrouvez ici la publication "Pour une utilisation stratégique des marchés publics"

Personalization