Le monde d'après, c'est maintenant!

La crise du coronavirus a mis de nombreux citoyens dans une situation de précarité et devant des difficultés parfois insurmontables. Elle a également eu un impact sur le monde du travail. Bon nombre de travailleuses et de travailleurs ont dû fonctionner à flux tendu alors qu’ils étaient déjà touchés de plein fouet par une flexibilité à outrance, des statuts précaires, de faibles revenus ou encore un manque de sens dans leur travail. 

Notre système de sécurité sociale a évidemment joué son rôle d’amortisseur de crise. La prise en charge des soins de santé pour les personnes malades et le dispositif de chômage temporaire pour les travailleurs ont joué un rôle déterminant pour que notre pays «tienne bon». Et comme organisation syndicale, nous sommes bien entendu restés aux côtés de nos membres pour les soutenir au maximum.

Défendre une Wallonie plus juste et solidaire

Malgré la proximité de la crise, il était important de réfléchir à la manière de relancer notre pays et singulièrement la Wallonie, de réfléchir au «monde d’après». La CSC s’est impliquée dans la dynamique initiée par le gouvernement wallon pour définir les grands axes de la relance wallonne. Elle l’a dit plus d’une fois: ce redéploiement doit également se penser au niveau social et environnemental, une dimension essentielle que réclament ses affiliés et militants.

C’est dans ce cadre que la CSC wallonne lance une grande campagne de sensibilisation avec le slogan «Le monde d’après, c’est maintenant!».

Six thèmes pour six enjeux majeurs

La campagne aborde six enjeux majeurs, au cœur de l’actualité sociale, qui appellent des réponses urgentes de la part de nos autorités politiques: 

  1. les fins de carrière
  2. la transition écologique
  3. l’inclusion numérique
  4. la valorisation des métiers essentiels
  5. l’articulation vie privée-vie professionnelle
  6. l’emploi des jeunes

Ces thèmes sont développés progressivement jusqu’en avril prochain pour soutenir l’action quotidienne de la CSC wallonne et défendre une Wallonie plus juste et plus solidaire, une ambition d’autant plus pertinente que nous ne sommes pas encore sortis de la crise du coronavirus.

Témoignages, entre fiction et réalité

La campagne se base sur les témoignages de Yasmina, Lucie, Françoise, Quentin, Bruno et Assa. S’il s’agit de personnages fictifs, ils sont pourtant bien le reflet de la réalité.

Nous sommes aussi allés à la rencontre de plusieurs personnes qui nous ont raconté leur histoire. Leurs réalités sont proches de ce que la campagne met en lumière à travers ses vidéos et ses affiches. Leurs vécus montrent que la campagne est juste dans ce qu’elle dénonce et propose.

ligne
Yasmina
Lucie
Françoise
Quentin
Bruno
Assa

Personalization

Votre navigateur web n'est pas supporté par le site de la CSC. Cliquez-ici pour installer une version plus récente.