Vos droits
bab449ae-2477-46b3-8fca-27c4c5741bd6
https://www.lacsc.be/vos-droits
true
Actualité
59ea6a04-d5cb-49bb-86bf-262457cb04b8
https://www.lacsc.be/actualite
true
Services
c7cddb17-187f-45c2-a0e2-74c299b8792b
https://www.lacsc.be/services
true
S'affilier
abbb02d8-43dd-44b5-ae75-3cd90f78f043
https://www.lacsc.be/affiliation
true
La CSC
c62ac78b-1aa2-4cb9-a33b-59e6fc085fb4
https://www.lacsc.be/la-csc
true
Contact
7f7bdd4f-c079-401e-a1bf-da73e54f00c2
https://www.lacsc.be/contactez-nous/pagecontact
true
Je m'affilie

Je veux être un acteur du changement!

Alors que les Chemins de fer belges vont vivre leurs secondes élections sociales, Lionel Jardon (54 ans), conducteur de train, revient sur son mandat au Comité d'entreprise pour la prévention et la protection au travail, l'équivalent SNCB d'un CPPT en entreprise.

Je suis entré à la SNCB il y a 32 ans. Je me suis intéressé à l'organisation du travail des conducteurs de train, et je me suis rendu compte que cette question intégrait des questions de bien-être au travail. J’ai compris qu’il était important d’avoir de bonnes infos pour appréhender et analyser les demandes vis-à-vis des conducteurs. Après un passage par un premier comité dédié au travail des conducteurs de train, j’ai intégré le CEPPT pour avoir une vue d'ensemble et être le porte-parole de l’ensemble des cheminots. 

C’est difficile de satisfaire tout le monde, mais je n’aime pas être spectateur. Avec un minimum de formation, on peut faire bouger les lignes en matière de conditions de travail et de bien-être, et faire passer des messages dans les domaines prévus par le code du bien-être. On tente au quotidien de trouver des solutions concernant les accidents du travail, les problèmes d'équipement, l’amélioration de l’ergonomie, l’embellissements des lieux de travail, etc. On met beaucoup l'accent sur les aspects psychosociaux. On tente d’ailleurs actuellement de faire aboutir un projet d’analyse de risque sur l'ergonomie cognitive.

Parmi mes trois mandats, celui du CEPPT est celui que je préfère. On aborde énormément de thèmes. Avoir un mandat syndical m’ouvre le droit à la parole et me permet d’être acteur du changement. Je peux aller dire à la direction quel est le ressenti et les conditions de travail des divers métiers de la SNCB au quotidien. Cela permet de remettre la direction à notre niveau et de pouvoir pointer les problèmes quand l’opérationnel qu’elle met en place ne correspond pas à la réalité du terrain.

Vous souhaitez aussi représenter vos collègues au travail? Devenez candidat·e CSC! Toutes les infos se trouvent ici.

La CSC utilise des cookies pour faire fonctionner ses sites web, offrir des informations personnalisées et optimaliser l'expérience utilisateur. En cliquant sur 'Accepter tous les cookies', vous autorisez le placement de cookies d'analyse et de marketing qui pourront aussi être utilisés par nos partenaires. Vous pouvez également gérer vos préférences via le bouton "Gérer vos préférences". Pour en savoir plus, consultez notre politique de cookies et notre politique vie privée  .