Vos droits
bab449ae-2477-46b3-8fca-27c4c5741bd6
https://www.lacsc.be/vos-droits
true
Actualité
59ea6a04-d5cb-49bb-86bf-262457cb04b8
https://www.lacsc.be/actualite
true
Services
c7cddb17-187f-45c2-a0e2-74c299b8792b
https://www.lacsc.be/services
true
S'affilier
abbb02d8-43dd-44b5-ae75-3cd90f78f043
https://www.lacsc.be/affiliation
true
La CSC
c62ac78b-1aa2-4cb9-a33b-59e6fc085fb4
https://www.lacsc.be/la-csc
true
Contact
7f7bdd4f-c079-401e-a1bf-da73e54f00c2
https://www.lacsc.be/contactez-nous/pagecontact
true
Je m'affilie

Groupe des 10: échec des négociations sur le remboursement des frais de déplacement

L'enveloppe que le gouvernement avait prévue pour soulager le budget « carburant » des travailleurs qui doivent utiliser leur voiture pour aller travailler était insuffisante (30 millions d'euros). De leur côté, les employeurs ont refusé de faire un effort.

La FGTB, la CSC et la CGSLB constatent malheureusement que les employeurs essaient une fois de plus de tirer profit de la situation en demandant une aide du gouvernement pour alléger les coûts énergétiques des entreprises. Et ce, en laissant les travailleurs sur le carreau.

  • Les prix de l'essence et du diesel ont augmenté de 30% entre mars 2021 et mars 2022
  • Les syndicats ont demandé à plusieurs reprises aux employeurs et au gouvernement d’agir pour alléger les frais de déplacement
  • Le gouvernement, dans le cadre du contrôle budgétaire, a chargé le Groupe des 10 de faire des propositions sur la répartition de l’enveloppe de 30 millions (soit, en moyenne, 20€ par travailleur d’ici la fin de l’année !). Et ce, avant la fin du mois d’avril mais… "sans augmenter les coûts pour les entreprises". 

Le front commun syndical demande:

  • Une intervention financière supplémentaire pour celles et ceux qui doivent utiliser leur voiture (et non un véhicule de société) pour se rendre au travail
  • Cette intervention doit être immédiate et proportionnelle à la hausse des prix du carburant (+30%). Pas une somme symbolique qui ne pèse rien
  • Que les employeurs prennent leurs responsabilités, notamment lorsqu'il s'agit de déplacements professionnels, comme pour les travailleurs des titres-services.

Les syndicats refusent que le remboursement des frais de déplacement soit lié d’une manière ou d’une autre au niveau de salaire, comme le propose le patronat.

Impossible de remplir le réservoir de carburant avec une norme salariale de 0,4 %. Se rendre au travail devient un luxe!

Des actions auront lieu le 13 mai prochain dans le cadre de notre campagne pour le pouvoir d’achat, notamment à Liège, à Namur, à La Louvière.

La CSC utilise des cookies pour faire fonctionner ses sites web, offrir des informations personnalisées et optimaliser l'expérience utilisateur. En cliquant sur 'Accepter tous les cookies', vous autorisez le placement de cookies d'analyse et de marketing qui pourront aussi être utilisés par nos partenaires. Vous pouvez également gérer vos préférences via le bouton "Gérer vos préférences". Pour en savoir plus, consultez notre politique de cookies et notre  politique vie privée.