Job de vacances à l'étranger

Qui est ton employeur? 

Si tu travailles comme étudiant pour un employeur belge mais à l’étranger, par exemple, si tu travailles dans le bar d’un hôtel en Espagne, l’employeur doit encoder tes jours et ceux-ci seront déduits de ton compteur personnel. Tu peux travailler plus de 50 jours comme étudiant. Au-delà de 50 jours, tu payeras la cotisation sociale normale mais bénéficieras d’un pécule de vacances en échange. 

Si tu travailles comme étudiant à l’étranger pour un employeur étranger, la réglementation en matière de sécurité sociale et d’impôts du pays concerné est d’application. Tes jours de travail ne seront donc pas déduits de ton compteur personnel de 50 jours. 

Pour ce qui est du droit du travail, tu relèves également de la législation de l’employeur étranger. Renseigne-toi donc auprès de nos collègues syndicaux européens et internationaux pour toute question concernant les heures supplémentaires, la compensation, le salaire minimum,…

Impôts 

Si tu travailles comme étudiant à l’étranger, ta déclaration annuelle des revenus doit mentionner également les revenus générés à l’étranger. Le montant exonéré d’impôt permettant aux étudiants de rester fiscalement à charge de leurs parents sera comptabilisé. 

Si, au cours de ton séjour (temporaire) à l’étranger, tu ne déplaces pas ta résidence principale dans un autre pays, tu es soumis à l’impôt des personnes physiques belge. Tu dois donc déclarer l’ensemble de tes revenus en Belgique, tant les revenus nationaux que les revenus étrangers. Il arrive rarement que l’on vous taxe deux fois (intégralement) sur les revenus étrangers. Cela dépend si le travail est effectué dans un pays avec lequel la Belgique a conclu un traité pour éviter la double imposition. 

Allocations familiales 

Tu perds tes allocations familiales en Belgique si tu travailles à l’étranger pendant les vacances scolaires et que tu ne prestes pas plus de 240 heures par trimestre (ce plafond ne vaut pas pour les mois d’été). 

Assurance maladie 

Si tu restes en Europe, il suffit de contacter ta mutualité. Renseigne-toi sur les modalités de remboursement des frais médicaux à l’étranger. Si tu travailles en dehors de l’Europe, tu dois éventuellement contracter une assurance privée. Renseigne-toi auprès de l’Office de sécurité sociale d’outre-mer. 

More Info

Personalization