Vos droits
bab449ae-2477-46b3-8fca-27c4c5741bd6
https://www.lacsc.be/vos-droits
true
Actualité
59ea6a04-d5cb-49bb-86bf-262457cb04b8
https://www.lacsc.be/actualite
true
Services
c7cddb17-187f-45c2-a0e2-74c299b8792b
https://www.lacsc.be/services
true
S'affilier
abbb02d8-43dd-44b5-ae75-3cd90f78f043
https://www.lacsc.be/affiliation
true
La CSC
c62ac78b-1aa2-4cb9-a33b-59e6fc085fb4
https://www.lacsc.be/la-csc
true
Contact
7f7bdd4f-c079-401e-a1bf-da73e54f00c2
https://www.lacsc.be/contactez-nous/pagecontact
true
Je m'affilie

Super Maria jongle entre vie pro et vie perso! Et vous, trouvez-vous l'équilibre?

En Belgique et ailleurs dans le monde, des femmes comme Maria jonglent tout au long de leur vie entre leur travail (ou leur recherche de travail) et les nombreuses tâches domestiques et familiales qui reposent encore en 2024 en majorité sur leurs épaules.

Participez avec nous ce 8 mars 2024 aux actions et à la grande manifestation à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes! Nous soutenons le mot d'ordre de grève des femmes!

Retrouvez tous nos événements en lien avec le 8 mars

Super Maria-omslagfoto-FB2

En Belgique:
  • Les femmes consacrent en moyenne 9,5 heures par semaine de plus que les hommes aux tâches domestiques
  • Les femmes ont en moyenne 6 heures de temps libre en moins par semaine que les hommes

Cela les amène, pour tenir le coup, à faire des choix comme réduire leur temps de travail rémunéré ou choisir un secteur de travail avec une plus grande flexibilité, souvent pour un salaire inférieur. Ces choix ont des conséquences sur leur carrière et leurs droits.

En quelques chiffres, cela se traduit par:

  • un écart salarial femmes-hommes en Belgique de 23,1%
  • une différence au niveau des pensions femmes-hommes de 30%
  • Alors que seuls 6,7% des travailleuses désirent réellement travailler à temps partiel, 43,5% d'entre elles doivent le faire pour diverses raisons (l'emploi souhaité n'existe pas à temps plein, raisons familiales, etc.). Cela ne concerne que 11% des travailleurs. Cela a un impact important sur le salaire, les droits en cas de maladie, le chômage, la pension, etc.
Ligne blanche hauteur 5 pixels

C’est pourquoi, pour rétablir l’équilibre vie pro/vie perso, nous défendons:
  • Des papas plus présents: un congé de naissance obligatoire et allongé pour les papas et co-parents;
  • Une place en crèche pour chaque enfant: des lieux d’accueil accessibles (financièrement et en termes de mobilité) et de qualité;
  • 25 jours de congés payés: plus de temps, sans conditions et sans perte de salaire;
  • Une vraie répartition des tâches domestiques et familiales: une réelle politique de sensibilisation aux stéréotypes mais aussi de répartition des tâches au sein des couples, notamment dans la répartition des congés (parentaux, crédit-temps, etc.);
  • Du temps pour concilier et pour souffler: les crédit-temps, congés thématiques et interruptions de carrière doivent être renforcés et accessibles, sans perte financière, et avec une assimilation des droits sociaux;
  • Lutter contre les temps partiels non choisis: tout le monde doit pouvoir avoir un salaire complet et des droits sociaux pleins, pour bénéficier d’une réelle autonomie économique et financière et pouvoir concrétiser, chacun·e, ses propres choix;
  • Des services publics renforcés, accessibles et de qualité: c’est une revendication transversale... Mais les femmes en sont les principales bénéficiaires! C’est un réel facteur de réduction des inégalités.

La CSC utilise des cookies pour faire fonctionner ses sites web, offrir des informations personnalisées et optimaliser l'expérience utilisateur. En cliquant sur 'Accepter tous les cookies', vous autorisez le placement de cookies d'analyse et de marketing qui pourront aussi être utilisés par nos partenaires. Vous pouvez également gérer vos préférences via le bouton "Gérer vos préférences". Pour en savoir plus, consultez notre politique de cookies et notre politique vie privée  .