Demandeur d'emploi

Si vous ne trouvez pas un emploi immédiatement, vous avez droit à un revenu après avoir terminé votre stage d’insertion professionnelle.

Une fois inscrit comme demandeur d'emploi au Forem (si vous habitez en Wallonie), chez Actiris (si vous habitez en Région de Bruxelles-Capitale) ou au VDAB (si vous habitez en Flandre), votre stage d'insertion professionnelle commence.

Vous devez être disponible pour le marché du travail dès votre inscription. Dès la date de votre inscription, le Forem, Actiris et le VDAB peuvent vous envoyer des convocations auxquelles vous êtes obligé de répondre. 

Le stage d’insertion professionnelle dure 310 jours (12 mois). Pendant cette période, le Forem, Actiris et le VDAB peuvent vous demander au moins deux fois de vous présenter à un entretien de suivi. Trois mois après votre inscription, vous devez également accepter les postes vacants qui ne correspondent pas à vos études, ainsi que ceux qui se trouvent à 90 kilomètres maximum de votre domicile (quel que soit le temps de déplacement) ou avec un temps de déplacement allant jusqu’à 4 heures.

Attention! Si vous travaillez plus de 28 jours consécutifs pendant votre stage d'insertion professionnelle, n'oubliez pas de vous réinscrire au Forem, Actiris ou VDAB lorsque votre emploi prend fin! Sinon, votre stage d'insertion professionnelle ne se poursuivra pas.

Mon travail d'étudiant affectera-t-il mon stage d’insertion professionnelle après la fin de mes études?

Vous terminez vos études fin juin? Le stage d'insertion professionnelle n'est pas prolongé ou raccourci par le travail d'étudiant effectué pendant le mois d’août et/ou de septembre qui suit la fin de vos études.

Vous terminez ou arrêtez vos études au milieu de l'année scolaire? Dans ce cas, vous ne pouvez plus travailler comme étudiant pendant votre stage d’insertion professionnelle (même pas pendant les mois d'été de la même année).

Pour bénéficier des allocations familiales pendant votre stage d'insertion professionnelle, vous devez vous inscrire au Forem/Actiris/ VDAB immédiatement après la fin de vos études. Sinon, vous risquez de perdre un (ou plusieurs) mois d'allocations familiales.

L’allocation d’insertion professionnelle 

Après votre stage d'insertion professionnelle d’un an (avec deux évaluations positives ou sans aucune évaluation négative), vous avez droit à une allocation d'insertion professionnelle. La CSC établira avec vous un dossier complet de chômage. N'oubliez pas d’apporter votre certificat d’inscription au Forem/Actiris/VDAB. Vous devez être âgé de moins de 25 ans pour pouvoir introduire une demande. Si vous avez moins de 21 ans, vous devez répondre à un certain nombre de conditions supplémentaires.

En cas de doute, n’hésitez pas à nous contacter. Pas encore affilié à la CSC? Inscrivez-vous dès maintenant ici.

À combien s'élève l'allocation d'insertion professionnelle par mois (montants forfaitaires en vigueur depuis le 01.09.2017)? 

 Moins de 18 ansEntre 18 et 20 ansA partir de 21 ans
Cohabitant avec charge de famille1214,20 €1214,20 €1214,20 €
Personne isolée340,08 €534,30 €892,58 €
Cohabitant (ordinaire)286 €456,04 €456,04 €
Cohabitant privilégié309,92 €497,90 €497,90 €


Cohabitant privilégié: le demandeur d’emploi et son/sa conjoint(e) ne perçoivent que des allocations. 

Attention! L’allocation d’insertion professionnelle est limitée dans le temps. 

Pendant combien de temps ai-je droit aux allocations d’insertion?

Vous avez droit aux allocations d’insertion pendant une période de 36 mois maximum. Ces 36 mois représentent votre crédit. Tant que vous n'avez pas épuisé le solde du crédit de 36 mois, vous pouvez continuer à bénéficier d’allocations d’insertion à condition qu’à la date de votre demande d’allocations, vous soyez admissible au bénéfice des allocations d’insertion et que vous n’ayez pas encore atteint l’âge de 25 ans ou que vous bénéficiiez d’une dispense. 

Si vous êtes chef de ménage, isolé ou cohabitant privilégié (votre conjoint-e ne perçoit qu’une allocation), votre crédit de 36 mois ne débute qu’à partir du mois qui suit votre 30ième anniversaire. Vous avez donc droit aux allocations d’insertion jusqu’au dernier jour du mois de votre 33ième anniversaire.

Le crédit peut être prolongé dans les cas suivants:

  • Si vous avez travaillé, à temps plein ou à temps partiel, pendant 6 mois au cours d'une période de 2 ans, votre droit aux allocations sera prolongé. Demandez à la CSC de calculer votre crédit.
  • Vous bénéficiez d’une dispense accordée par le Forem/Actiris/VDAB parce que vous suivez une formation, des études ou parce que vous êtes occupé à l’étranger comme coopérant dans le cadre d’un projet de coopération au développement? Vous pouvez continuer à percevoir des allocations d’insertion jusqu’à la fin de cette dispense. Saviez-vous que la CSC vous aide dans votre paperasserie, mais qu’elle vous accompagne également dans des procédures de contrôle du Forem/Actiris/VDAB? Demandez de l'aide dans votre centre de services

Acquérez de l’expérience 

Vous êtes au chômage et vous voulez acquérir de l'expérience dans une entreprise? Dans ce cas, une formation professionnelle individuelle (FPI) ou une convention d’immersion professionnelle pourraient vous intéresser!

Avez-vous droit à une allocation de chômage après avoir travaillé? 

Vous travaillez mais perdez votre emploi? Vous avez droit à un revenu pour combler cette période de chômage.

Après votre licenciement, vous devez vous inscrire en tant que demandeur d'emploi au Forem/Actiris/VDAB dans un délai de 8 jours calendrier. Pour ce faire, il ne faut pas attendre que votre employeur vous envoie le C4. Rendez-vous au centre de services de la CSC de votre région muni de votre C4 et la preuve de votre inscription au Forem/Actiris/VDAB.Nos prestataires de service vérifieront si vous avez droit aux allocations de chômage.

Vous recevrez ensuite une carte de contrôle que vous devez renvoyer à la CSC à la fin du mois. Elle doit être complétée, signée et munie d'un autocollant d'adresse vert. La carte de contrôle est également disponible sous forme électronique sur notre site (lien à ajouter)

Pour avoir droit aux allocations de chômage, vous devez avoir travaillé pendant un an (312 jours) pour un ou plusieurs employeurs au cours d'une période de 21 mois. Vous n’avez pas travaillé suffisamment de jours? Vous percevrez alors une allocation d’insertion professionnelle après votre stage d’insertion professionnelle. 

Ai-je droit à une allocation en cas de chômage temporaire? 

Le chômage temporaire peut avoir de nombreuses raisons, chacune d'entre elles étant soumise à une procédure spécifique. Vous pouvez être mis au chômage temporaire en raison d’intempéries, d’avarie technique, de vacances annuelles collectives, pour force majeure, pour des raisons économiques ou en cas de grève. 

Un jeune ayant quitté les bancs de l’école peut immédiatement prétendre à une allocation de chômage temporaire. Cette allocation brute s'élève à 65 % de son salaire journalier moyen. Sachez qu’en cas de chômage temporaire, un précompte professionnel de 26,75 % sera déduit de votre allocation.

Attention! Si votre contrat de travail est temporairement suspendu en raison de la fermeture collective de l'entreprise pour cause de vacances annuelles, vous devez d'abord épuiser votre droit éventuel à des vacances jeunes.

Puis-je effectuer une activité bénévole si je suis au chômage? 

Le bénévolat est autorisé mais strictement réglementé. Avant de l’entamer, vous devez toujours introduire une demande auprès de l’Onem. Vous devez être en mesure de prouver, en tant que chômeur, qu’il est question d’une activité de loisirs et que celle-ci ne peut pas être intégrée dans le courant des échanges économiques. De plus, vous ne pouvez tirer aucun profit matériel de l'activité que vous exercez.

Puis-je effectuer une activité bénévole ou un stage non rémunéré à l’étranger? 

Oui, si l’activité bénévole ou le stage dure quatre semaines maximum (dans ce cas, l’Onem considère cette période comme des vacances). Si le stage ou le bénévolat dépasse les quatre semaines, vous devez demander l’autorisation de l’Onem en soumettant à la CSC une demande d’assimilation au stage d'insertion professionnelle (au moyen du formulaire C94C).

Cette assimilation n'est possible que s'il est question d'un stage encadrant qui augmente vos chances sur le marché du travail. L’autorisation n'est pas garantie. Une simple activité bénévole ne sera pas approuvée. Il faut démontrer que l’activité bénévole augmente vos chances sur le marché du travail!

 

More Info

Consulte nos différentes brochures

Personalization

Votre navigateur web n'est pas supporté par le site de la CSC. Cliquez-ici pour installer une version plus récente.