Ni taillables, ni corvéables!

Nos militants ont réagi vivement à la diffusion des informations dans les écoles par le SeGEC (Secrétariat Général de l'Enseignement Catholique) à propos des modifications des règlements de travail relatives au service à l'école, une des 5 composantes de la charge des enseignants prévue dans le pacte d'excellence et ce, avant la conclusion des travaux prévus au sein de la Commission paritaire chargée de définir cette composante.

Nous réclamons un balisage de cette charge!

Qu'entend-on par missions collectives au profit de l'école ?
Quel temps peut-on exiger que les enseignants y consacrent sur une année scolaire?

Lors de cette action, nous avons été reçu par Etienne MICHEL, directeur général du SeGEC... le message donné: "Le Segec est attaché au principe de la concertation. La volonté est de maintenir le dialogue"
190614action-segec01

Rendez-vous aux prochaines commissions paritaires! Nous reviendrons vers vous...

Pour rappel, à partir de la rentrée scolaire prochaine, la charge des enseignants est définie en 5 composantes:

1. Le travail en classe: nombre de périodes de cours que l'enseignant doit prester devant ces élèves.
2. Le travail pour la classe: travail autonome que l'enseignant consacre à la préparation  des cours, les corrections et la gestion administrative et pédagogique des élèves qui lui sont confiés.
3. Le travail collaboratif: les réunions des équipes pédagogique et éducative et la concertation à caractère pédagogique entre différents acteurs (collègues, direction, CPMS)
4. La formation en cours de carrière
5. Le service à l'école et aux élèves: missions obligatoires dont les modalités  sont concertées annuellement au sein de l'organe de concertation sociale (conseil de classe, surveillances dans l'enseignement fondamental...
Mais aussi des missions collectives au profit de l'école.

La presse relaie l'action RTBF...

Mécontentement chez les enseignants des écoles catholiques

Personalization