Je m'affilie

Le bilan de compétences a déjà 5 ans et fait ses preuves.

 

Ce dispositif d’accompagnement individuel, librement choisi, favorise le maintien à l’emploi et l’évolution professionnelle des travailleurs salariés.

 

Il a pour objectif de permettre aux personnes d’analyser leurs compétences tant professionnelles que personnelles, ainsi que leurs aptitudes et leur motivation. Le but est de (re)définir un projet professionnel et éventuellement un projet de formation ainsi qu’un (re)positionnement personnel et professionnel.

 

 Ce dispositif en quatre phases dure de 12 à 18 heures et s’étale sur 2 à 3 mois. Il comporte des temps d’entretien, d’évaluation, de travail individuel de la part du bénéficiaire et de travail du professionnel de l’orientation. Un à deux entretiens de suivi sont prévus dans les 12 mois après la fin du bilan afin d’accompagner le travailleur dans la mise en œuvre de son projet.

 

 Ce bilan de compétences peut se faire sur le temps de travail (avec l’accord de l’employeur) ou en dehors, ou encore les deux à la fois. Son accompagnement sera assuré par le même conseiller pendant tout le processus. Le travailleur est le seul propriétaire des conclusions. Le bilan de compétences est ouvert à tous les travailleurs du NM sous certaines conditions. Des conditions d’accès sont plus favorables pour certains travailleurs (expliquées ci-dessous).

 

Conditions d’accès

Dans le secteur des soins de santé (hôpitaux, maisons de repos pour personnes âgées) et les établissements bicommunautaires, il faut avoir 3 ans d’expérience professionnelle (quel que soit le secteur) et minimum 1 an d’ancienneté chez l’employeur actuel.

 

 Dans le secteur de l’aide sociale et des soins de santé, dans les milieux d’accueil de l’enfance (CP 332) et dans le secteur de l’aide sociale (SCP 319.02), il faut avoir 5 ans d’expérience professionnelle effective. Cette expérience professionnelle est réduite à 3 ans si le travailleur possède au maximum un certificat de l’enseignement secondaire supérieur ou s’il a 45 ans, ou s’il a des problèmes de santé ou une aptitude réduite au travail ou s’il est en préavis (fin de contrat) et 1 an d’ancienneté chez l’employeur actuel.

 

 La CNE soutient cette démarche : des travailleurs bien dans leur boulot offrent aussi des services de meilleure qualité. C’est notre volonté de permettre aux travailleurs de gérer leur propre parcours professionnel et de parvenir à un meilleur équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle. Le travailleur se verra plus motivé, plus confiant, ce qui fera progresser le bien-être au travail.

 


Cecile Van Wymersch

Vous voulez en savoir plus ?

De petites vidéos sont disponibles sur le site de l’APEF ainsi qu’une foire aux questions
Le catalogue pour les formations du secteur Non Marchand est disponible dès à présent pour la période d’octobre 2017 à décembre 2018

La CSC utilise des cookies pour faire fonctionner ses sites web, offrir des informations personnalisées et optimaliser l'expérience utilisateur. En cliquant sur 'Accepter tous les cookies', vous autorisez le placement de cookies d'analyse et de marketing qui pourront aussi être utilisés par nos partenaires. Vous pouvez également gérer vos préférences via le bouton "Gérer vos préférences". Pour en savoir plus, consultez notre politique de cookies et notre  politique vie privée.