Nouvelles règles pour la santé au travail

 

Vous rencontrez des problèmes de santé et pensez qu’ils sont liés au travail ? Désormais, la consultation auprès du médecin du travail s’obtient beaucoup plus facilement et sans l’intermédiaire de l’employeur. Autres nouveautés : une série d’examens médicaux sont remplacés par des formations ou des analyses de risques.  


De nombreux métiers et conditions de travail peuvent, malheureusement, provoquer des problèmes de santé. Pour les éviter, les organisations syndicales ont obtenu la mise en place de toute une série de mesures dans les entreprises. C’est ce qu’on appelle la politique de prévention, qui répartit les rôles entre le médecin du travail et les différents conseillers en prévention (internes ou externes), chargés de la médecine du travail, de la sécurité du travail ou encore des aspects psychosociaux.

 

La réglementation en matière de prévention connaît quelques nouveautés depuis le 1er janvier 2016. Désormais, le lien entre vos problèmes de santé et votre travail ne doit plus être démontré : il suffit que vous pensiez qu’il existe. En outre, vous pouvez dorénavant vous adresser directement au conseiller en prévention chargé de la médecine du travail dans votre entreprise pour solliciter une consultation, en toute discrétion. Votre médecin traitant peut également faire cette demande lui-même, avec votre accord. Dans tous les cas, votre employeur ne doit plus servir d’intermédiaire. La consultation doit alors être organisée dans un délai de 10 jours ouvrables après votre demande.  

 

Par ailleurs, votre employeur est tenu de vous informer à propos des tâches du service interne ou externe de prévention et de renseigner les noms et les données de contact des différents conseillers en prévention en un lieu facilement accessible.

 

 

Travail sur écran :  un examen ergonomique remplace l’examen médical

Autre changement : l’examen médical pratiqué tous les 5 ans auprès des travailleuses et travailleurs sur écran (tous les 3 ans pour les plus de 50 ans) est supprimé. A la place, l’employeur doit procéder à une analyse des risques, tous les 5 ans, au niveau de chaque groupe de postes de travail sur écran : les risques pour la vue et les problèmes de charge physique ou psychologique. 

 

En plus de cette analyse obligatoire, le médecin du travail peut éventuellement interroger les travailleurs sur leurs conditions de travail et les éventuels problèmes de santé liés au travail sur écran. Ce genre de questionnaire doit être réalisé sous la responsabilité d’un médecin du travail, mais pas nécessairement par celui-ci. Les missions peuvent par exemple être confiées à un conseiller en prévention ergonome, pour autant que la responsabilité d’un éventuel questionnement sur les aspects médicaux incombe à un médecin du travail. Le conseiller en prévention peut alors proposer des mesures concernant le mobilier, l’éclairage, les pauses… sur la base de son enquête. Enfin, le médecin du travail peut malgré tout prévoir un examen médical adapté, si la consultation des travailleurs révèle des indices de problèmes de santé.

 

 

Travailleurs avec denrées alimentaires : une approche collective plutôt que des examens médicaux

Jusqu’à présent, la législation stipulait que tous les travailleurs en contact avec des denrées alimentaires devaient se présenter une fois par an chez le médecin du travail pour une visite médicale. En remplacement de ces examens médicaux, les employeurs doivent, en collaboration avec leur service interne ou externe de prévention, dispenser aux travailleurs concernés une formation adéquate à propos des orientations et procédures en matière d’hygiène alimentaire.

 

Par ailleurs, l’employeur doit effectuer, tous les 5 ans, une analyse des risques pour l’ensemble des fonctions et des postes de travail en contact avec des denrées alimentaires destinées à la consommation, qui peuvent être contaminées ou souillées. Dans ce contexte, ils doivent également tenir compte des aspects en matière d’hygiène alimentaire.

 

Martine le Garroy

 

 

Besoin d’aide ou d’informations concernant votre santé au travail ? La CNE vous accompagne

 

Vous rencontrez des problèmes de santé liés au travail ? N’hésitez pas à contacter l’équipe CNE de votre entreprise ou, s’il n’y en a pas, le secrétariat CNE de votre région.

Personalization

Votre navigateur web n'est pas supporté par le site de la CSC. Cliquez-ici pour installer une version plus récente.