Ma carrière
bab449ae-2477-46b3-8fca-27c4c5741bd6
https://www.lacsc.be/ma-carriere
true
Actualité
59ea6a04-d5cb-49bb-86bf-262457cb04b8
https://www.lacsc.be/actualite
true
Services
c7cddb17-187f-45c2-a0e2-74c299b8792b
https://www.lacsc.be/services
true
Affiliation
abbb02d8-43dd-44b5-ae75-3cd90f78f043
https://www.lacsc.be/affiliation
true
La CSC
c62ac78b-1aa2-4cb9-a33b-59e6fc085fb4
https://www.lacsc.be/la-csc
true
Contact
7f7bdd4f-c079-401e-a1bf-da73e54f00c2
https://www.lacsc.be/contactez-nous/pagecontact
false
Je m'affilie

La campagne pour un meilleur accord

Dès l'annonce des 0,4% d'augmentation salariale, la CNE s'est positionnée contre l'AIP 21-22 devenu "l'accord social" actuel car il ne se prononce pas sur la norme salariale.
C'est quoi "l'AIP" ?

Il s'agit d'un accord interprofessionnel qui est un accord sous forme de "programme" qui est conclu par les organisations patronales et syndicales fédérales au sein du Groupe des 10 tous les 2 ans. Cet accord concerne le secteur privé et détermine la norme salariale pour les deux années à venir, ainsi que les lignes directrices des conditions de travail des secteurs (les congés, les régimes de fin de carrière, les régimes de chômages avec complément d'entreprise, etc.).
C'est le Secrétariat du Conseil central de l’économie (CCE) qui détermine la marge salariale disponible. Celle-ci est calculée selon les critères établis par une loi, celle de 1996 sur le salaire. Critères qui ont été durcis en 2017. Les augmentations salariales antérieures et présumées dans les pays voisins (France, Allemagne et Pays-Bas) et l’indexation automatique ne sont plus les seules limites. D’autres corrections réduisent désormais davantage cette marge de négociation.

Pourquoi l'AIP pose problème ?

Cette année, le rapport du Conseil central de l'économie (CCE) estime que les salaires ne pourront augmenter que de 0,4% en 2021 et 2022, hors index. Ce qui est une marge ridicule ! Qui plus est, la CSC, la FGTB et la CGSLB ont toujours dénoncé le durcissement de cette loi dont « le logiciel est truqué » car il enferme les négociations dans un carcan.
Les syndicats ont donc estimé qu'il s'agissait d'un manque de respect à l'égard de toutes les travailleuses et tous les travailleurs du secteur privé et ont claqué la porte lors de l'accord à la mi-janvier. Fin du mois de janvier, Pierre-Yves Dermagne, ministre de l'Emploi, a demandé aux syndicats et employeurs de reprendre les négociations.

La CNE a dit non à l'AIP 2021-2022 !

La CNE s'est engagé à défendre plusieurs revendications pour les accords interprofessionnelles 2021-2022.
L'annonce des 0,4% d'augmentation salariale a fait gronder les organisations syndicales. La CNE s'oppose fermement à cette marge bien trop basse pour augmenter les salaires. Les salaires bruts doivent augmenter sur base d'accords collectifs partout où la situation le permet, les salaires les plus bas en particulier. Les conditions de travail doivent être significativement améliorées. Le temps de travail doit pouvoir être réduit collectivement pour préserver l'emploi. Des solutions doivent être trouvées pour les fins de carrière.
La CNE est contre cette marge ridicule car les travailleuses et travailleurs méritent plus ! Depuis l'annonce de cette marge salariale, les organisations syndicales se sont mobilisées pour monter leur colère et défendre une réelle augmentation salariale dans l’intérêt des travailleuses et travailleurs ! Compte tenu l'impossibilité de trouver un accord avec les employeurs qui refusent toute possibilité d’augmenter les salaires au-delà de 0,4% et qui empêche un dialogue constructif, la CSC et la FGTB (sans l'appui de la CGLSB cette fois-ci) ont décidé, après la journée d'actions du 25 février, de mener une autre journée d'actions et de grèves le lundi 29 mars !

Journées d'actions et de grèves

Deux grandes journées d'actions et de grèves ont eu lieu pour contrer l'AIP 21-22.

  • La journée d'actions du 25 février où plusieurs mobilisations internes ont eu lieu dans les entreprises et organisations
  • La journée de grève du 29 mars où plusieurs piquets ont été placés devant les entreprises.

Ces mobilisations ont permis d'avoir des petites avancées au sein de l'accord social !

Retrouvez tout le matériel de campagne

Les tracts :
  • 29 mars : le tract #PlusEtMieux avec la SETCa, BBTK ici
  • 25 février : le tract #PlusEtMieux avec la SETCa, BBTK ici
  • Le tract de la CNE sur l'AIP 2021-2022 ici
  • Le tract de la CNE du Front Commun ici
Le communiqué de presse :
  • 25 février : la lettre de la CNE adressée aux organisations patronales pour l'action du 25 février
Présentations PowerPoint :
  • 17 mars : présentation Powerpoint "retour sur l'AIP" et ce à quoi s'attendre dans les prochains jours
  • 11 février : présentation PowerPoint du webinaire à destination des militant.e.s et affilié.e.s
Une vidéo explicative sur l'AIP et pourquoi nous le contestons :
La campagne visuelle

Lancée pour le 29 mars

CNE - AIP 1


CNE - AIP 2

 

CNE - AIP 3

 

CNE - AIP 4

 

CNE - AIP 5

La CSC utilise des cookies pour faire fonctionner ses sites web, offrir des informations personnalisées et optimaliser l'expérience utilisateur. En cliquant sur 'Accepter tous les cookies', vous autorisez le placement de cookies d'analyse et de marketing qui pourront aussi être utilisés par nos partenaires. Vous pouvez également gérer vos préférences via le bouton "Gérer vos préférences". Pour en savoir plus, consultez notre politique de cookies et notre politique vie privée.