Le secteur du Domicile aide aussi le pays à tenir debout !

©Shutterstock

La Fédération de l’Aide et des Soins à Domicile (FASD) associée de ses neufs centres régionaux et la Centrale Nationale des Employés (CNE) souhaitent vivement rappeler à Mr Frank Vandenbroucke, Ministre Fédéral de la Santé et plus largement à l’ensemble du gouvernement fédéral l’importance du travail réalisé actuellement par les professionnels du secteur du domicile. Cette activité est indispensable et essentielle de tout temps et certainement encore plus en temps de crise sanitaire.

Le secteur hospitalier n’est donc pas le seul à fournir actuellement un travail colossal et essentiel. Tout comme lui, le secteur du domicile mérite un soutien à la hauteur de son rôle et de ses efforts ! Un système de soins de santé est composé de nombreux professionnels dont la complémentarité en permet l’efficacité ou, pour paraphraser Mr le Ministre, permet à un “pays de tenir debout” ! Convaincus de cela et suite à l’annonce du Ministre Fédéral de la Santé, Monsieur Frank Vandenbroucke, de l’octroi d’une “prime d'encouragement” pour le secteur hospitalier, la FASD, la CNE et l’ensemble des travailleurs.euses sont choqués de constater que le secteur du domicile est, une nouvelle fois, tout simplement oublié et par conséquent méprisé par le Gouvernement Fédéral.

Pourtant par leurs soins, leurs aides et leur présence quotidienne, les acteurs du domicile permettent un accompagnement de qualité et inscrit dans la durée. Les hospitalisations, y compris des “patients covid19”, sont non seulement retardées, mais le domicile s’est adapté pour permettre des sorties plus précoces de l’hôpital, et ainsi favoriser le désengorgement des hôpitaux... Plus que jamais, encore plus dans la lutte contre la pandémie, l’action du domicile est en première ligne, avec les autres professionnels, notamment les hôpitaux.  N’oublions pas qu’aujourd’hui, il y a plus de « patients Covid + » à domicile que dans les hôpitaux.

Depuis le début de la pandémie, les conditions de travail sont laborieuses, épuisantes et sources d’un stress continu.  Les exigences d’une protection et d’une hygiène hospitalières impliquent non seulement du temps entre chaque visite, une organisation sans faille, mais aussi une attention permanente.

Les professionnels sont soumis à un climat anxiogène constant et ce, depuis des mois. Ils partagent le quotidien de familles qui ne disposent pas toujours du matériel de protection adéquat. La crainte d’être à son tour contaminé ou pire de contaminer d’autres familles, ou la sienne, est donc plus que présente.

La fatigue et le stress de la première vague (on se rappelle que le domicile a été un des derniers secteurs à être pris en compte par les autorités en matière d’équipements individuels de protection, notamment). Ceci lié aux mesures de quarantaine, de fermeture des écoles, … entraîne un absentéisme important. Ses conséquences seraient désastreuses pour le suivi des soins !

C’est pourquoi, il nous apparait plus que nécessaire, et osons le dire essentiel pour le bien-être et la reconnaissance du secteur que la mesure d’octroi de la prime unique soit, rapidement revue, afin d’inclure, sans restriction, l’ensemble des acteurs des soins à domicile.

Cette demande de reconnaissance nous l’adressons à l’ensemble des entités compétentes. Nous déplorons le peu voire l’absence de prise en compte de nos réalités dans les discours politiques.

Pourtant, c’est ensemble, au sein d’une même équipe que nous lutterons et resterons debout face à ce virus !

C’est aussi ensemble et au sein de la même équipe que le système de soins de santé et ses acteurs survivra à cette crise sanitaire qui s’inscrit malheureusement dans la durée !

Donc, oui Monsieur le Ministre fédéral de la santé, c’est aussi grâce à l’ensemble des professionnels du domicile que le pays tient debout !

 

Personalization