600 millions d’euros pour le personnel de la santé : un pas en avant important

Les ministres Muylle et De Block ont annoncé l’effort budgétaire que le gouvernement veut faire pour permettre de mettre en œuvre le pré-accord conclu entre les interlocuteurs sociaux du secteur et les négociateurs gouvernementaux.

Il s’agissait d’obtenir un  financement sérieux de ce pré-accord ambitieux de revalorisation du personnel des secteurs de la santé, aussi bien barémique que des conditions de travail.

Le gouvernement approuvera vendredi un montant de 500 millions d’euros pour une revalorisation barémique (ce qui correspond à plus de 5% d’augmentation de la masse salariale) et 100 millions d’euros pour améliorer les conditions de travail. 

En ce qui concerne l’aspect salarial, la CNE se réjouit de disposer d’un budget permettant de finaliser la réforme salariale mise en chantier depuis 20 ans et entamée en 2017. C’est un pas important pour l’attractivité de ces professions. 

En ce qui concerne les conditions de travail par contre, le pré-accord était très ambitieux et le budget permettra difficilement d’atteindre l’ensemble des objectifs fixés. Cela présage de négociations difficiles à l’automne. Il s’agit en effet de concrétiser l’ensemble des mesures via des conventions collectives de travail. 

Avec le fond Blouses Blanches de 400 millions d’euros obtenu par la CNE (avec la mobilisation des mardis des Blouses blanches), la CNE peut être fière d’avoir forcé le gouvernement et les employeurs à transformer les applaudissements en actes concrets. 

Personalization