CNE - 29 mars - Sign_v1

Grève du 29 mars

Après les applaudissements, la gifle !

À travers cette lettre, nous voulons :

  • te demander, comme à tou-tes les militant-es, de te mettre en grève ce 29 mars (en précisant les mots d’ordre à suivre, selon les secteurs et entreprises)
  • t’expliquer pourquoi c’est essentiel
  • te rappeler, au besoin, comment ça marche

Nous serons en grève le 29

En grève ? Pourquoi ?

Il est nécessaire que chaque militant-e CNE se déclare en grève pour le 29 mars. Parfois des manifestations, des pétitions ou des actions symboliques ont leur place ; mais ici, dans un conflit sur l’essentiel, la grève reste l’arme la plus puissante que nous ayons pour faire fléchir patrons et gouvernements. Une arme qui rappelle aux patrons que sans notre travail aucune richesse n’est créée.

Tu retrouveras ici toutes les informations en rapport avec l'AIP et les raisons qui ont mené à la grève.

En grève ? Comment ?

Nous serons en grève dans des modalités et réalités un peu différentes d’un secteur à l’autre (voir plus bas), mais se mettre en grève est une responsabilité de tous les militants (et permanents !) de la CNE. Il est rare que nous ayons une occasion importante de défendre le cœur du syndicalisme, qui est la liberté de négocier.

Concrètement nous te demandons donc :

  • de faire le travail de sensibilisation des travailleurs auteur de toi avant le 29 : une journée de grève n'est pas une journée de "sensibilisation". C'est une journée d'actions et de pression sur patrons et ministres
  • de te déclarer en grève auprès de ton permanent et de ton employeur avant le 29 (infos pratiques ci-dessous)
  • de vérifier avec ton équipe ou ton/ta permanent-e quelle est la modalité de grève qui vous correspond, parmi les 2 suivantes 
1* EN PRIORITE : EN ACTION DEVANT TON ENTREPRISE

Si un (ou plusieurs) piquet de grève est organisé par la CNE devant ton entreprise, magasin ou institution, ta place est évidemment là, en priorité. En principe, ce piquet vise à empêcher le travail dans l'entreprise. Il se peut que dans certaines entreprises où il est trop difficile de faire arrêter le travail, le choix soit fait avec ton permanent de faire un petit filtrant ou symbolique. Dans ce cas aussi, c'est là que tu dois être.

2* SINON : EN ACTION DEVANT UNE AUTRE ENTREPRISE 

Pour une raison ou une autre, il se peut que vous décidiez de ne pas faire de piquet devant ton entreprise. Dans ce cas, ta mission de militant-e CNE ce 29 mars est de venir renforcer un piquet CNE près de chez toi. Lequel ? Vois avec ton permanent, ou ta fédération CSC, ou signale-toi en écrivant à monique.son@acv-csc.be

Important : tu ne seras invité-e que sur des petits piquets bien organisés, par l'équipe de l'entreprise à soutenir, avec les mesures de prévention Covid. Participer à un piquet est une occasion sans pareille de faire connaissance entre militants et souder une solidarité.

Restez chez soi ?

Tu entendras sans doute que, pour les travailleurs (sans mandat de délégué syndical), le mot d'ordre peut être "déclarez vous en grève et restez chez vous". C'est un mot d'ordre correct, qui peut contribuer efficacement à la grève. Mais il ne s'applique pas aux MILITANT-ES, dont nous avons grand besoin pour soutenir la grève sur le terrain, devant les entreprises, magasins, institutions...

Et pour le télétravail ?

Les militant-es en télétravail doivent se déclarer en grève, tout comme les autres, et rejoindre un piquet (cfr ci-dessus). Pour les collègues (non militants) en télétravail, nous les appelons aussi à arrêter le travail (déclaration en grève, déconnexion, message d'absence).

Pourquoi est-ce si important ?

La journée de grève de ce lundi 29 mars est d’une très grande importance pour toutes les personnes qui vivent de leur salaire, aujourd’hui ou demain :

  • aujourd’hui parce que le plafond de 0,4% voulu par les patrons, que nous refusons mais que le gouvernement va peut-être imposer, rend impossible d’augmenter les salaires, ou de relever les plus bas salaires, ou de créer des formules acceptables de fin de carrière ou de sauver des emplois par la réduction collective du temps de travail
  • demain parce que, pour nous libérer de cette loi de bocage des salaires, qui oriente les richesses créées par les travailleurs vers les actionnaires et les top managers, il faut que nous maintenions une pression sur le gouvernement. Qu’il supprime tous les éléments contraignants de cette loi maudite

 Que dois tu faire avant le 29 ? Et le jour même ?

AVANT (dès aujourd'hui)
  • Sensibiliser en expliquant les mobiles de la grève
  • Se déclarer en grève
  • Contacter ton permanent pour organiser votre action du 29 mars
  • Appeler les collègues (affiliés CNE ou pas) à se joindre à la grève 

Tou-tes les travailleurs de tous les secteurs sont couverts par notre préavis de grève. Il n'est pas nécessaire d'être affilié à un syndicat : mais seuls les affiliés recevront l’indemnité de grève de 30 euros par jour.

 
LE JOUR MÊME
  • Te rendre à l’heure convenue en équipe au piquet choisi avec ton équipe ou ton permanent.  Avec le matériel utile pour les précautions Covid … et de quoi passer au mieux cette journée de solidarité et d’action.

 

Tu recevras toutes les informations précises sur les lieux des actions à partir du 22 mars. N'hésite pas à revenir sur cette page web ou à demander les informations à ton bureau régional CSC.

 

Merci de ton attention et de ton engagement. C’est une bataille importante, et qui sera probablement longue. C’est une chance de pouvoir la mener ensemble.

Retrouvez notre tract pour le 29 mars en version interactive.

 Comment faire, comment réagir, comment communiquer : Kit pour réussir la grève !

Personalization

Votre navigateur web n'est pas supporté par le site de la CSC. Cliquez-ici pour installer une version plus récente.