Je m'affilie

Écoles et crèches fermées: congé de quarantaine

L'école ou la crèche de votre enfant est fermée à cause du coronavirus? Vous devez être mis en quarantaine avec votre enfant? Vous pouvez bénéficier d'un chômage temporaire.

 

Vous pouvez également demander le chômage temporaire pour:

  • les jours où l'école passe à l'enseignement à distance.
  • la semaine supplémentaire des vacances de Noël (18 au 24 décembre 2021) dans l'enseignement maternel et primaire.

Pour qui ?

  • lorsqu’un enfant mineur qui habite avec vous soit ne peut se rendre dans sa structure d’accueil, soit ne peut se rendre à l’école parce la structure d’accueil, la classe ou l’école dont il fait partie est fermée suite à une mesure visant à limiter la propagation du coronavirus.
  • lorsque vous avez un enfant handicapé à charge, quel que soit l’âge de l’enfant, et lorsque cet enfant ne peut se rendre dans un centre d’accueil pour personnes handicapées parce que ce centre est fermé suite à une mesure visant à limiter la propagation du coronavirus.

Le travailleur bénéficie de ce droit tant que l’enfant concerné ne peut retourner dans la structure d’accueil, l’école ou le centre d’hébergement pour personnes handicapées.

Informez rapidement votre employeur

Vous devrez sans tarder remettre à votre employeur une attestation de la structure d’accueil, de la crèche ou du centre d’accueil pour personnes handicapées confirmant la fermeture de l’établissement ou de la classe en question suite à une mesure visant à limiter la propagation du coronavirus. Vous pouvez trouver l'attestation de fermeture corona sur le site Web de l'ONEM.

Il n'y a pas de délais ou de formalités spécifiques prévus. Il suffit d'envoyer un e-mail, un scan ou une photo du certificat à votre employeur.

S’il s’agit d’une fermeture totale ou partielle, émanant d’une mesure d’ordre général d’une Communauté, l’école ne doit délivrer l’attestation de fermeture corona que si le travailleur la lui demande expressément (car son employeur la lui demande).

Chômage temporaire

Pour la période pendant laquelle vous faites usage du droit que vous confère cet article, vous avez droit à des allocations de chômage temporaire pour force majeure à charge de l’ONEm et au supplément journalier également à charge de l’ONEm, pour autant que toutes les conditions d’admissibilité et d’indemnisabilité posées par la réglementation chômage soient remplies.

Retrouvez ici toutes les infos sur le chômage temporaire.

La CSC utilise des cookies pour faire fonctionner ses sites web, offrir des informations personnalisées et optimaliser l'expérience utilisateur. En cliquant sur 'Accepter tous les cookies', vous autorisez le placement de cookies d'analyse et de marketing qui pourront aussi être utilisés par nos partenaires. Vous pouvez également gérer vos préférences via le bouton "Gérer vos préférences". Pour en savoir plus, consultez notre politique de cookies et notre  politique vie privée.