Intérimaires

    Utilisez la checklist interim pour vérifier si vous avez bien reçu de votre utilisateur toutes les informations nécessaires dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus sur votre lieu de travail. Si vous constatez des manquements sur votre lieu de travail, adressez vos questions à notre service desk.

    Le coronavirus touche tout le monde. Il soulève des questions particulières pour chaque salarié, même si vous travaillez comme intérimaire. 

     

    Ai-je également droit au chômage temporaire en tant que travailleur intérimaire?

    Oui, absolument tant que vous êtes sous contrat (et cela est également possible dans le cadre de contrats successifs), vous ne devrez demander votre document de chômage temporaire qu'une seule fois. La CSC exhorte donc tous les employeurs (agences de travail intérimaire & "utilisateurs") à maintenir les travailleurs temporaires sous contrat, ou à les remettre sous contrat, afin qu'ils puissent eux aussi se rabattre sur le chômage temporaire. 

    Il est important de pouvoir se rabattre sur le chômage temporaire en tant que travailleur intérimaire. En effet, l'allocation de chômage temporaire est plus élevée que l'allocation de chômage complète. Vous pouvez avoir accès immédiatement à l'allocation de chômage temporaire, il n'est pas nécessaire d'avoir travaillé pendant un an au préalable ni de passer par le délai d'attente.  

    En outre, le chômage temporaire est assimilé à des vacances. En tant que chômeur temporaire, vous pouvez aussi bénéficier d’un certain nombre de mesures prises par le gouvernement, telles que le paiement de la facture énergétique, le report du paiement de votre prêt,...

    Cliquez ici pour voir comment faire une demande de chômage temporaire.  

    Cette ligne directrice est soutenue par l’ONEm et Federgon (l'association professionnelle représentant les agences de travail intérimaire). Toutefois, la directive ne s'applique pas si l'utilisateur (l'entreprise pour laquelle vous travailliez) peut prouver qu'il n'avait pas l'intention, en dehors de la crise du coronavirus, de poursuivre la mission. 

    Mon contrat de travail temporaire a été résilié unilatéralement. Est-ce possible?

    Non. Même en période de coronavirus, votre contrat de travail temporaire ne peut être résilié ou annulé unilatéralement.

    Si vous avez un contrat signé, l'agence d'intérim sera redevable de votre salaire jusqu'à la fin de votre contrat.  

    Il y a deux exceptions à cette règle:

    • Vous relevez du régime de chômage temporaire. L'agence de travail intérimaire doit s'en charger pour vous. Lisez comment faire une demande de chômage temporaire.
    • L'agence de travail intérimaire vous donnera une autre mission dans des conditions similaires. La nouvelle affectation doit avoir la même durée et les mêmes conditions de rémunération (mais cela est peu probable en cette période de coronavirus).

    Mon contrat ne sera pas renouvelé et je n’ai pas droit au chômage temporaire, quid maintenant?

    Malheureusement, en tant que travailleur temporaire, on vous propose rarement un nouveau contrat et c'est là que tout se passe mal.  La CSC demande donc à tous les employeurs (agences d'intérim et "utilisateurs") de maintenir les travailleurs temporaires sous contrat afin qu'ils puissent eux aussi bénéficier du chômage temporaire, même si leur dernière mission a pris fin (voir point 1 ci-dessus).

    Si vous ne pouvez pas recourir au chômage temporaire, mais que vous remplissez les conditions requises, vous pouvez devenir chômeur complet.

    Si vous êtes membre et que vous n'avez pas encore créé de dossier de chômage, lisez ici comment vous pouvez le faire rapidement et sans avoir à vous déplacer.

    Vous devrez également vous inscrire en tant que demandeur d'emploi dans les 8 jours calendrier (auprès du Forem pour la Wallonie, du VDAB pour la Flandre, d'Actiris pour Bruxelles).

    J’étais employé comme travailleur intérimaire. Je n’obtiens pas de nouveau contrat et je n’ai pas (encore) droit au chômage complet. Et maintenant? 

    Nous demandons instamment au gouvernement d'assouplir les conditions d'admissibilité et espérons que les jeunes et les autres travailleurs qui n'ont pas (encore) droit aux prestations pourront également en bénéficier. 

    Nous vous tiendrons informés des derniers développements et de toutes les mesures de soutien.

     

    Je travaillais à temps plein en tant qu’intérimaire avec des contrats journaliers successifs*. Ai-je également droit au chômage temporaire?

    De nombreux travailleurs intérimaires sont - ou ont été occupés - à temps plein avec des contrats journaliers successifs. Ces contrats ne sont pas autorisés, sauf si le besoin de flexibilité quotidienne peut être justifié au moyen de chiffres.

    Les intérimaires qui étaient occupés auprès d’une même entreprise utilisatrice avec des contrats journaliers consécutifs et dont la mission a été interrompue en raison de la crise du coronavirus doivent, selon la CSC, également être mis au chômage temporaire (avec le supplément corona et avec des contrats hebdomadaires), sauf si l'entreprise utilisatrice peut démontrer qu'elle n'avait pas l'intention de poursuivre la mission indépendamment de la crise du coronavirus.

    *Les contrats journaliers successifs sont des contrats intérimaires auprès de la même entreprise utilisatrice, d’une durée de maximum 24 heures et qui se succèdent ou sont tout au plus séparés par un jour férié ou un jour ordinaire d’inactivité dans l’entreprise utilisatrice.

    Attention, le chômage temporaire n'est plus possible pour les emplois à temps partiel avec des contrats journaliers. Demandez à l'agence d'intérim de vous mettre sous contrat hebdomadaire.

    J'étais employé par une entreprise en tant qu'intérimaire. Cette société allait m'engager. L'employeur hésite maintenant parce qu'il y a un chômage temporaire dans l'entreprise. Puis-je également recourir au chômage temporaire en raison de la crise du coronavirus?

    Oui, vous pouvez. Votre nouvel employeur ne doit pas hésiter à vous engager. La CSC a obtenu par voie de négociation que les salariés qui avaient la certitude, avant la crise du coronavirus, qu'ils seraient embauchés puissent également adhérer au système de chômage temporaire pour des raisons de force majeure dues à la crise du coronavirus.

    Vous devez toujours faire une demande de chômage temporaire. Vous pouvez le faire simplement en vous connectant à Ma CSC et en cliquant sur l'onglet "données sur le chômage". Connectez-vous avec votre carte d’identité et votre lecteur de carte ou via «Itsme» sur votre smartphone.

    En tant que travailleur intérimaire, ai-je également droit à un congé parental corona?

    En théorie, oui. Maintenant que la condition d'ancienneté pour l’accès au congé parental corona a été réduite à un mois, cela devrait être possible dans la pratique. Un travailleur intérimaire peut s'adresser à son agence de travail intérimaire (et à l’employeur de l’entreprise utilisatrice dans laquelle il est occupé effectivement), bien qu'il y ait un risque réel qu’il n’obtienne pas de nouveau contrat suite à cette demande.

    Nous pourrions dénoncer cela, mais l'agence de travail intérimaire niera probablement le lien entre la demande de congé parental et le fait de ne plus reprendre le travailleur intérimaire. Elle n'est donc pas exclue. Si vous considérez que vous pouvez introduire une telle demande, sachez tout de même que ce risque est bien réel. Vous pourriez préalablement à votre demande de congé parental, demander des garanties concernant la durée de vos contrats. La condition d’un mois d’ancienneté doit être remplie.

    Pour en savoir plus, consultez la dernière actualité concernant le congé parental et notre rubrique consacrée au congé parental.

     

     

    Personalization

    Votre navigateur web n'est pas supporté par le site de la CSC. Cliquez-ici pour installer une version plus récente.