Les fruits savoureux de la mobilisation

Retour sur quelques victoires ou avancées syndicales de l'année sociale écoulée pour repartir du bon pied en vue de celle qui débute.

Alors que les vacances viennent de s'achever, il peut être utile de rappeler, au regard de certains résultats obtenus depuis septembre 2018, à quel point il reste fondamental pour un syndicat comme la CSC de mobiliser, de manifester, d’organiser des actions, de sensibiliser ses militants et de soutenir ceux qui, au sein des entreprises et dans les secteurs, préservent les droits des travailleurs et obtiennent des avancées.

Bien sûr, tous les combats menés n’ont pas été victorieux. Certains d’entre eux, de longue haleine et/ou maintes fois remis sur le feu, peuvent générer à une certaine forme de lassitude ou de découragement face à l’incertitude des résultats. La seule certitude est que sans mobilisation, il n’y a pas de victoire. Et, que ce soit au niveau régional, belge ou européen, des avancées et des victoires, il y en a eu. « L’Info » en a rassemblé quelques-unes. 

Wallonie - La réforme des APE postposée

A force aux mobilisations syndicales à laquelle la CSC et ses militants ont massivement participé, la mise en place de la réforme des Aides à la Promotion de l’Emploi telle que souhaitée par le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Pierre-Yves Jeholet, a été postposée.

Belgique - Droit de vote des travailleurs intérimaires aux élections sociales

La CSC s’est battue de longs mois pour obtenir le droit de vote pour les travailleurs intérimaires (ayant 3 mois d’ancienneté) aux élections sociales organisées dans l’entreprise dans laquelle ils travaillent. Lors des prochaines élections, qui se dérouleront en mai 2020, ils pourront voter pour leurs collègues et participeront aux négociations sur les salaires, les vacances, la sécurité et le bien-être, les horaires, etc. Une belle avancée pour la démocratie en entreprise.

Belgique - Le Congé parental 1/10 est une réalité 

Depuis le 1er juin, les travailleurs peuvent prendre un demi-jour de congé parental par semaine ou un jour complet toutes les deux semaines pour s’occuper de leur(s) enfant(s).

Belgique - Un statut structurel pour les « MMPP » 

Le nouveau statut des MMPP permet aux demandeurs d’emploi reconnus comme ayant des problèmes sérieux, aigus ou chroniques de nature Médicale, Mentale, Psychique ou Psychiatrique (MMPP), ou comme présentant une inaptitude permanente d’au moins 33%, de rester protégé au sein de la sécurité sociale et d’éviter l’exclusion des allocataires d’insertion.

Belgique – Premières élections sociales à la SNCB

Les deux grands syndicats sortent renforcés des élections sociales. Le taux de participation de 54,3 % démontre qu’ils ont été largement soutenus par les travailleurs. 

Belgique – Les travailleurs autonomes mieux défendus

Avec le service United Freelancers, lancé en juin dernier, la CSC innove en proposant aux travailleurs autonomes, aux indépendants sans personnel et aux indépendants complémentaires ou « occasionnels », des services jusque-là réservés aux travailleurs salariés.

Belgique – Un AIP qui respecte les travailleurs

Fruit d’un compromis avec les employeurs, l’Accord Interprofessionnel comprend des avancées qui seront ressenties positivement par les travailleurs (marge salariale de 1,1%, en plus des 3,4% d’indexation, augmentation du salaire minimum au-delà de l’index…). Les 724 millions de l’enveloppe bien-être permettront aux allocations des pensionnés, des malades, des invalides et des chômeurs, d’être relevés. 

Belgique - Ryanair : respect du salaire minimum

En mai dernier, Le personnel de cabine de Ryanair basé en Belgique a massivement approuvé le protocole d’accord sur les salaires conclu entre la direction de la compagnie aérienne à bas coûts et les syndicats. Avec une hausse salariale de 25 % pour le personnel le moins bien payé, la compagnie irlandaise respecte enfin les salaires minimums du secteur de l’aviation. 

Europe - Ryanair : atterrissage sur le droit du sol 

Suite à l’arrêt de la Cour du travail de Mons donnant raison à des ex-membres du personnel de Ryanair, soutenus par la CNE, concernant un désaccord sur les règles sociales à appliquer au personnel basé à l’aéroport de Charleroi, la direction a accepté de signer une convention collective de travail reconnaissant l'application du droit belge à partir du 31 janvier 2019. Cet arrêt pourrait faire jurisprudence dans toute l’Europe et contraindre les appareils immatriculés en Irlande à s’astreindre au droit du sol en matière d’application des dispositions de législation sociale.

Europe – Quelques avancées sociales

Deux directives adoptées durant cette année sociale jettent les bases d’une Europe plus sociale. La directive concernant l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée permettra entre autres d’augmenter la participation des femmes au marché du travail et le recours aux congés familiaux et à des formules souples de travail. La directive relative à des conditions de travail transparentes et prévisibles garantit quant à elle des conditions de travail plus transparentes et apportent une meilleure protection aux personnes occupant des emplois atypiques (employés à domicile, travailleurs à la demande, apprentis…). Enfin, la création d’une Autorité du travail, visant à protéger les droits des travailleurs et à lancer des enquêtes transfrontalières en cas d’abus potentiels, est sur les rails. 

Europe - Les émissions diesel couvertes par la directive sur les agents cancérigènes

Huit nouvelles substances, parmi lesquelles les émissions des gaz d’échappement des moteurs diesel, sont désormais couvertes par la directive sur les agents cancérigènes et mutagènes. Cette mesure touchera 3,6 millions de travailleurs dans l'Union européenne et évitera au moins 6.000 décès par an dus au cancer du poumon.

Europe – Réforme du transport routier dans la bonne direction

Détachement, temps de conduite et de repos, cabotage : l’adoption par le parlement européen des nouvelles règles du transport routier est le fruit d’un long combat syndical. Ce vote constitue une étape importante vers une amélioration des droits des travailleurs du secteur.

Monde - L’OIT contre la violence au travail

L’OIT offre aux travailleurs une première historique pour ses 100 ans en adoptant un traité international sur la violence et le harcèlement au travail. Ce traité, qui est d’application dans les espaces de travail publics et privés mais également pendant les trajets entre le domicile et le lieu de travail et dans les communications électroniques, a été adopté par une majorité écrasante des membres de l’OIT, regroupant gouvernements, syndicats et employeurs de 187 États. 

Là où la mobilisation a été semée, on en récolte un jour les fruits. C’est avec ce constat enthousiasmant que qu’il s’agit maintenant d’aborder les combats qu’il faudra mener durant cette nouvelle année sociale. Et, dans les moments difficiles, de se rappeler ce vers du poète gallois Dylan Thomas : “Lutte ! Rallume cette lumière qui s'est éteinte.

D.Mo.

Personalization

Votre navigateur web n'est pas supporté par le site de la CSC. Cliquez-ici pour installer une version plus récente.