2021 : quelques changements au 1er janvier

©Shutterstock

Comme chaque année, une série de nouveaux tarifs et règles entrent en vigueur le 1er janvier. Voici quelques mesures prises aux niveaux fédéral et régional.

Belgique:

Régions:

Belgique:

Allongement du congé de naissance

Le congé de naissance passe de 10 à 15 jours pour tous les enfants nés après le 31 décembre 2020. Le père ou le conjoint de la mère a droit à 15 jours de congé de naissance (auparavant « congé de paternité »).  Chaque travailleur peut prétendre à ce droit. Ces jours peuvent être pris librement dans les 4 mois qui suivent l’accouchement. Le jour de l'accouchement est considéré comme le premier jour de ces 4 mois. Le travailleur n’est pas obligé de prendre 15 jours ni de les prendre en une seule fois. Plus d’infos ici

Relèvement des pensions les plus basses : phase 1

Le relèvement progressif des pensions les plus basses débute ce 1er janvier 2021. Ce relèvement s’accomplira en quatre phases, à chaque premier janvier jusque 2024. Près de 815.000 personnes bénéficieront de cette augmentation du montant de leur retraite. (Lire « L’Info » n°20)

Les allocations de chômage en hausse de 1,125% par an

À partir de ce 1er janvier, les allocations minimales de chômage progresseront de 1,125% à chaque nouvelle année, hors indexation automatique et enveloppe bien-être. Les allocations minimales de chômage progresseront, pour un cohabitant avec charge de famille, de 15,1 euros (1.357,22 euros bruts mensuels) et, pour un isolé, de 12,37 euros (1.111,9 euros bruts mensuels).

Hausse des tarifs sociaux de l’énergie 

Les personnes ou ménages aux moyens limités, comme des personnes handicapées ou recevant le revenu d’intégration, bénéficient de tarifs sociaux pour l’énergie. Ces tarifs augmentent de 10% pour l’électricité et de 15% pour le gaz naturel.

Suppression du Prix de l’amour

Depuis sa création en 1987, le montant de l'allocation de remplacement de revenus à laquelle ont droit les personnes handicapées était réduit en fonction des revenus de leur conjoint ou cohabitant. Ce "prix de l'amour" pénalisait la personne qui choisissait de vivre en couple. Cette réduction de la réduction de l’allocation d’intégration qui visait à compenser les frais supplémentaires dus au handicap est abrogée. 

Véhicules de société: augmentation des taxes

Conséquence de l’ajustement annuel de la norme CO2 dans le calcul de l’avantage imposable, les véhicules de société seront plus lourdement taxés à partir de 2021. 

Nouveaux tarifs des timbres-poste 

  • Envois en Belgique Non Prior : 1,07 € (par 10) | 1,10 € (à l’unité)
  • Envois en Belgique Prior : 1,57 € (par 10) | 1,60 € (à l’unité)
  • Envoi normalisé expédié en Europe : 1,85 € (àpd 5) | 1,91 € (à l’unité)
  • Envoi normalisé hors Europe : 2,07 € (àpd 5) | 2,13 € (à l’unité).

Régions

Wallonie:

choix de la caisse d’allocation familiale 

Jusqu’à présent, seules les familles dont le 1er enfant était né après le 31 décembre 2018 pouvaient choisir leur caisse d'allocations familiales parmi l'une des 5 disponibles en Wallonie (Famiwal, Parentia, Camille, Kidslife et Infino). Les familles qui avaient déjà un ou plusieurs enfants avant la date du 1er janvier 2019, et qui étaient dès lors déjà affiliées à une caisse, ont désormais la possibilité de choisir une autre caisse si elles le souhaitent, et ce à partir de ce 1er janvier 2021. Leur dossier sera automatiquement transféré vers la caisse de leur choix. 

Le précompte immobilier géré par la Région wallonne

A partir du 1er janvier, le précompte immobilier des propriétaires d’un bien en Wallonie sera traité par l’administration fiscale wallonne (SPW Fiscalité). Cette nouvelle situation n’a aucun impact sur leur situation et il n’y a rien à faire. À partir de cette date les questions, demandes ou réclamations devront être adressées au SPF Fiscalité. 

Construction : exigences PEB plus strictes et TVA plus basse 

Vous allez construire ? Les exigences sont renforcées en matière de performance énergétique du bâtiment (PEB) pour les nouvelles constructions situées en Wallonie : elles devront répondre à la norme Q-Zen (abréviation de "quasi zéro énergie") soit l’équivalent d’un PEB A. Par ailleurs, une TVA à 6% est désormais applicable à tout le territoire belge pour les travaux de constructions et rénovations assimilées. 

Bruxelles :

conservation des droits aux allocations familiales

La seconde vague du COVID-19 a eu un impact important sur la main-d’œuvre disponible dans plusieurs secteurs, comme les soins et l’éducation. Pour éviter que les jeunes bruxellois qui travaillent durant l’épidémie perdent leur droit aux allocations familiales et les suppléments qui y sont liés, la limite de 240 heures de travail par trimestre est supprimée pour le quatrième trimestre 2020 et le premier trimestre 2021. Les caisses bruxelloises d’allocations familiales appliqueront cette mesure rétroactivement à partir du 1er octobre 2020.

Le gouvernement bruxellois a également supprimé une lacune qui handicapait certains jeunes demandeurs d’emploi de moins de 21 ans en matière d’allocations familiales. Un jeune demandeur d’emploi peut, jusque 25 ans, maintenir le droit à ces allocations durant le stage d'insertion professionnelle (SIP) d'un an qui lui permettra d’avoir droit aux allocations d'insertion. Pour être admis à ce droit à l’issue du SIP, le jeune travailleur qui au moment de la demande des allocations n’avait pas atteint l’âge de 21 ans devait prouver qu'il possédait un diplôme dit « de la liste courte » (diplôme de l'enseignement secondaire supérieur ou équivalent, certificat de réussite d’une formation en alternance...). S’il ne satisfaisait pas à cette exigence, il ne pouvait prétendre aux allocations d’insertion, à l’issue du SIP, qu’à partir de 21 ans. Désormais, les allocations familiales continueront à lui octroyées même s’il ne dispose pas d'un diplôme figurant dans la liste courte, jusqu'à ce qu’il atteigne l’âge de 21 ans.

Transfert de l’APA aux Régions

A Bruxelles, c’est Iriscare, l’organisme bruxellois de protection sociale, qui a, depuis le 1er janvier, en charge l’octroi et le paiement de l’allocation d’aide aux personnes âgées (APA). Depuis cette date également, toute personne de 65 ans ou plus domiciliée à Bruxelles, en baisse d’autonomie et bénéficiant d’un faible revenu est potentiellement éligible à cette allocation et ce, indépendamment de sa nationalité, ce qui n’était pas le cas auparavant. En Wallonie, ce sont les mutuelles qui assureront désormais la gestion de l’APA, sous le contrôle de l’AVIQ. Les conditions de revenus et de niveau de dépendance ne sont pas modifiées. Le montant reçu, qui varie de 88,55 € à 594,39 euros par mois en fonction des revenus et du niveau de dépendance, reste identique pour les quelques 7.000 Bruxellois et 37.000 wallons qui en sont déjà bénéficiaires.

Plus d’infos :

Soutien aux demandeurs d’emploi bruxellois 

A partir du 1er janvier, la prime Phoenix.brusssels doit permettre aux employeurs qui engagent des Bruxellois inscrits chez Actiris entre le 1er avril 2020 et 31 mars 2021 de bénéficier d’une aide financière. Cette prime de 800€ par mois est versée à l’employeur durant une période de 6 mois. Pour accéder à cette aide, il faut être domicilié en Région bruxelloise, avoir un engagement pour une durée de 6 mois minimum ou un CDI et avoir au maximum son diplôme secondaire. Les employeurs qui engageront des jeunes de moins de 30 ans ayant au minimum un diplôme du secondaire supérieur pourront quant à eux bénéficier d’une prime de 500€ par mois sur 6 mois. Enfin, les artistes pourront bénéficier d’une prime de 500€ sur 6 mois pour tout contrat de minimum 1 mois. 

Bruxelles passe en zone 30

La grande majorité des voiries de la région Bruxelles-Capitale passent en zone 30 par défaut. Les axes dits structurants resteront limités à 50 ou 70 km/h. La limitation sera indiquée par des panneaux de signalisation.

Personalization

Votre navigateur web n'est pas supporté par le site de la CSC. Cliquez-ici pour installer une version plus récente.