Le syndicat sportif CSC Sporta s'appelle désormais United Athletes

Les athlètes de haut niveau ont-ils besoin d'un syndicat ? Pour United Athletes, cela ne fait aucun doute. Le syndicat, anciennement CSC Sporta, est le seul dans le pays dont les activités ciblent spécifiquement les athlètes pros. Et chaque jour, il est confronté au côté obscur du monde du sport : retards dans le paiement des salaires, contrats flous et managers peu scrupuleux. 
 
La plupart des athlètes de haut niveau ne peuvent pas prétendre à un salaire astronomique, surtout celles et ceux qui n'évoluent pas en équipe. Un syndicat qui les soutient lorsque les choses tournent mal n'est donc pas un luxe. « Nous recevons surtout des questions sur le salaire et le contrat », remarque Marc Leroy, responsable national de United Athletes. « Mais nous constatons aussi de nombreux cas d'arriérés de paiement. En 2020, nous avons pu récupérer un montant de 574.036 € d'arriérés de salaires et de primes pour nos affilié·es. » 
Sébastien Stassin, ancien footballeur professionnel, est secrétaire syndical chez United Athletes. Selon lui, « dans les séries de haut niveau, les contrats sont généralement plus ou moins en ordre, mais dans les autres, nous voyons souvent des contrats inacceptables. Il y a encore beaucoup trop de managers malhonnêtes. » Près de 80 % des affilié·s de United Athletes sont des footballeurs. Mais d'autres travailleurs et travailleuses du secteur du sport peuvent bénéficier tout autant des services de United Athletes, comme les coachs, les jardinier·es ou les employé∙es. Le secrétaire syndical Antoine Van den Broeck souligne que « chaque profession a ses propres besoins et ses problèmes spécifiques. Que faire par exemple si le club dans lequel vous donnez des cours de volley vous remercie ? ». 
Les efforts déployés par United Athletes depuis de nombreuses années portent leurs fruits sur le terrain. « Bien des progrès ont été réalisés ces dernières décennies », constate Marc Leroy. « Les CCT sont mieux élaborées et sont bien suivies. Mais il y a encore du travail à accomplir. Éliminer les écarts salariaux entre hommes et femmes, par exemple, est une belle ambition. » Avec son nouveau nom et son nouveau logo, United Athletes espère atteindre encore plus d'athlètes. « Les athlètes de haut niveau doivent pouvoir garder tout leur temps et toute leur énergie pour se concentrer sur leur sport », conclut le responsable syndical. 

Personalization