Interdire les armes nucléaires en Belgique

© Donatienne Coppieters

Ce 22 janvier 2021, le Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) est entré en vigueur parce que 51 pays l’ont signé et ratifié, tandis que 86 pays, essentiellement du sud, l’ont simplement signé à ce stade. Les armes nucléaires deviennent officiellement illégales en vertu du droit international, rejoignant enfin les armes chimiques et biologiques. Ce traité interdit d’utiliser, de menacer d’utiliser, de mettre au point, d’essayer, de produire, d’acquérir, de posséder, de stocker et de transférer des armes nucléaires. Et pourtant, la Belgique ne l’a toujours pas signé!

Pour célébrer cette excellente nouvelle et inciter le gouvernement belge à signer et ratifier le traité, la Coalition belge contre les armes nucléaires "nonukes.be", dont la CSC et le MOC font partie, a manifesté ce midi devant le ministère des Affaires étrangères à Bruxelles. Les manifestants portaient les drapeaux des 51 pays qui ont ratifié le traité.

En signant ce traité de non-prolifération, le gouvernement belge s’engagerait à:

  • bannir les armes nucléaires en Belgique et interdire, par une loi contraignante, le déploiement de nouvelles armes nucléaires, dont les «B61-12»;
  • mettre en œuvre le retrait des bombes américaines B61 stationnées à Kleine Brogel et refuser leur remplacement par les nouvelles B61-12.
  • interdire la capacité nucléaire pour les chasseurs-bombardiers belges, présents et futurs.

Il est plus qu’urgent que la Belgique signe ce traité. Un récent sondage montre que 77 % de la population le demande!

>> Lisez l’Appel #nonukes.be complet

Personalization