Création d’une plate-forme syndicale pour la culture

©Shutterstock

Les artistes et les travailleurs de la Culture encaissent  encore davantage les effets de la crise. Leur monde est soit au ralenti, soit à l’arrêt, suspendu ou figé.


La crise Covid a mis la culture en léthargie. Pour les citoyens confinés, contraints de télétravailler, interdits de toute activité de groupe en présence physique, en pleine pandémie, la mise à l’arrêt du monde culturel se révèle être une catastrophe. La bulle d’air artistique, l’oxygénation mentale, le décalage sensible, tout ce qui paraissait si naturel, si accessible, semble aujourd’hui chimérique.

Mais si les citoyens souffrent, les artistes et les travailleurs de la Culture encaissent encore davantage les effets de la crise. Leur monde est soit au ralenti, soit à l’arrêt, suspendu ou figé. Mais leur monde, qui est aussi le nôtre, c’est leur raison d’exister, de s’accomplir dans la création,… et c’est aussi leur gagne-pain, leur moyen de vivre et de faire vivre leur famille.

La situation que nous subissons tous, à des degrés divers, est pour eux, travailleurs précaires la plupart du temps, un désastre économique à court, moyen et, peut-être, long terme. Un désastre moral, aussi ! « Sans la Culture, pourquoi combattre ? » aurait dit W Churchill.

La CSC lance une plate-forme


Aujourd’hui, plus encore qu’hier, le combat et la mobilisation citoyenne sont indispensables. Les syndicats sont aux côtés des travailleurs pour qu’on reconnaisse le caractère essentiel, vital, de l’expression artistique et culturelle. 

Les centrales CSC-Transcom et CNE, avec l’appui des services de la CSC, lancent donc la plate-forme CSC-Culture avec un double objectif :

  1. Offrir un guichet unique aux travailleurs de la culture au sens large. Le guichet est programmé pour recevoir toutes les questions liées aux différents types de contrats atypiques et de rémunération, ainsi que pour orienter vers des conseillers compétents les questions complexes liées au statut particulier du chômage intermittent.
  2. Organiser la revendication pour un meilleur statut des travailleurs du secteur. Il n’est pas normal dans une société démocratique avancée que ces travailleurs concentrent à ce point les précarités de toutes sortes.

Nous présenterons la plate-forme en Conférence de presse virtuelle via Teams ce jeudi 19 novembre à 10.30 heures.

Personalization