Chômage temporaire: procédure simplifiée, mais pas automatique

La procédure de demande pour le chômage temporaire pour force majeure a été simplifiée et accélérée, mais ne se fait pas automatiquement. Les employeurs doivent toujours introduire une déclaration. Les travailleurs doivent remplir le formulaire et choisir leur organisme de paiement. 

Vu le nombre important de demandes de chômage temporaire pour force majeure à la suite de la crise du coronavirus, il a été décidé, via la concertation sociale, de simplifier fortement les procédures pour l’introduction du chômage temporaire ainsi que les formalités qui y sont liées. Ceci, aussi bien pour les employeurs que pour les travailleurs.  Toutefois, dire que tout se fait maintenant « automatiquement » serait aller un peu trop loin. 
Les employeurs doivent indiquer le chômage temporaire dans la déclaration des risques sociaux (DRS). 

Les travailleurs doivent introduire une demande de chômage temporaire pour crise du coronavirus auprès des organismes de paiement, à savoir les services chômage des syndicats FGTB, CSC et CGSLB ou auprès de la CAPAC (Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage). Ensuite, les organismes de paiement des organisations syndicales veilleront au paiement correct auxquels les travailleurs ont droit. Les avances ne sont donc pas nécessaires.

Les organismes de paiement des organisations syndicales veilleront, en dépit des défis liés à la crise du coronavirus, à ce que les dossiers des milliers de demandes supplémentaires soient réglés rapidement.

Personalization