Les TEC plus accessibles pour le public précarisé

En septembre 2019, une délégation de militantes et de militants de l’action des Travailleurs Sans Emploi de la CSC (TSE) avait rencontré le ministre de la Mobilité, Philippe Henry, pour aborder la question des tarifs appliqués par le TEC, inabordables pour de nombreux sans-emplois.

Le ministre avait pris note des réflexions et propositions très concrètes des TSE pour obtenir un tarif accessible à tous. «Le ministre a répondu à notre demande  en instaurant un abonnement à prix réduit pour les personnes ayant le statut BIM» se réjouit Khadija Khourcha, responsable nationale des TSE.

Ce 14 mai, le gouvernement wallon a en effet validé la mise en œuvre, à partir du 1er septembre, de la première vague de diminution des tarifs du TEC. Les bénéficiaires de l’intervention majorée font partie, avec les jeunes de 18 à 24 ans, des publics visés par cette mesure présentée comme une étape vers la gratuité des transports en commun, entre autres, pour les publics précarisés. Les détenteurs d’abonnement de statut BIM  se verront accorder la réduction de 20 % « familles nombreuses ». 

Plus d'actualités

Personalization